Cet article date de plus de 4 ans

La Rennaise Charlotte Marchandise-Franquet remporte la Primaire.org

Les résultats de la primaire citoyenne sont tombés : la Rennaise Charlotte Marchandise-Franquet a remporté l'élection. Elle doit désormais obtenir les parrainages d'élus pour se présenter à la présidentielle de 2017.
© France 3 Bretagne
La première primaire citoyenne, ouverte le 4 avril 2016, s'est achevée ce 30 décembre avec l'élection de Charlotte Marchandise-Franquet. Quelque 50,64 % des 32 685 votants l'ont préférée aux quatre autres finalistes présents au second tour. La Rennaise, adjointe à la santé de la ville de Rennes, a été "élue avec une mention majoritaire Très bien", précise LaPrimaire.org.

Les candidats sont classés selon leur mention majoritaire. Il s'agit de celle qu'au moins 50 % des électeurs leur accordent ("Très bien" pour Charlotte Marchandise, qui a donc réussi à rassembler 50 % des suffrages exprimés dans cette unique mention, "Bien" pour Roxane Revon, "Assez bien" pour Nicolas Bernabeu, Michel Bourgeois et Michaël Pettini).

Résultats de LaPrimaire.org
Create your own infographics

Lecture de l'onglet "Somme des suffrages pour l'obtention des 50 % requis" : pour N. Bernabeu, il faut descendre jusqu'à la mention "Assez bien" pour obtenir 50 % des votes exprimés. Pour Charlotte Marchandise, la seule mention "Très bien" suffit.

Objectif : Élysée

Elle se dit prête à tenter sa chance pour l'Élysée autour de 12 propositions, parmi lesquelles plus de démocratie participative, 100 % d'énergie renouvelables à l’horizon 2050, et un revenu de base pour tous et la promotion de la paix. L'intégralité de son programme est disponible sur le site internet de LaPrimaire.org.

Pour elle, les partis sont dépassés : "On n'a pas besoin d'appartenir à un parti pour faire de la politique, elle appartient avant tout aux citoyens", affirme-t-elle. "En France, on est très bon pour critiquer les politiques dans des discussions de comptoir, mais sans bouger du comptoir ! Or nous vivons une crise démocratique, où chacun devrait prendre sa part de responsabilité", conclut-elle.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
politique