• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Route du Rhum : Armel Tripon devrait être le troisième à passer la ligne d'arrivée

© PHOTOPQR/OUEST FRANCE/MAXPPP
© PHOTOPQR/OUEST FRANCE/MAXPPP

Le skipper de 43 ans n'est plus qu'à une centaine de milles de Pointe-à-Pitre, en Guadeloupe. À la barre de Réauté Chocolat, en catégorie Multi50, il devrait passer la ligne d'arrivée en début de soirée.

Par Corentin Bélard

"Allez, à tout à l’heure !" C'est sur ces mots qu'Armel Tripon a terminé son entretien avec les équipes de la Route du Rhum. 
Il semble exténué après cette traversée de l'Atlantique, qui fut très difficile pour nombre de skippers. 

Ces affreuses conditions météo ont provoqué l'abandon de certains skippers et beaucoup de casse sur les bateaux en course.

"J’avais des hallucinations"

Il lui tarde d'arriver. Les dernières nuit sur son bateau étaient éprouvantes : "J’ai eu l’impression de  passer une partie de la nuit avec du monde à bord tellement j’avais d’hallucinations. Je me suis demandé ce que je faisais là à un moment. Je me demandais ce que je faisait tout seul  sur le bateau. Il est temps d’arrêter tout ça, de ne plus être en alerte permanente."
 
Quoiqu'il en soit tout cela est derrière lui. Armel Tripon devrait être le troisième navigateur à atteindre la Guadeloupe dans cette édition 2018 de la Route du Rhum. 
Il est attendu à Pointe-à-Pitre en fin d'après-midi, voire en début de soirée.
"Je rêve d’enlever tous ces cirés trempés. Je suis trempé de la tête aux pieds depuis trois jours, je n’arrive pas à me sécher."
Armel souhaite juste poser le pied à terre pour se reposer.
 

Pendant ce temps, Pierre Antoine a détourné sa route vers l'arrivée pour se diriger vers son camarade Lalou Roucayrol qui a chaviré dans la nuit. Sollicité par la direction de la course et par solidarité maritime, il devrait l'atteindre en milieu de nuit heure de métropole.

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Exposition War à la Courrouze

Les + Lus