• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Route du Rhum : avaries, échouage, casse, tout ce qu'il s'est passé en 24h de course

Les Ultime Gitana 17 et Macif côte à côte lors du départ de la Route du Rhum / © Gitana s.a. Yann Riou
Les Ultime Gitana 17 et Macif côte à côte lors du départ de la Route du Rhum / © Gitana s.a. Yann Riou

Les premières heures de la Route du Rhum ont été marquées par de sérieuses avaries pour certains concurrents. Ce lundi 5 novembre au matin, Sébastien Josse, alors en tête de la course, a arraché une partie de son flotteur sur Gitana 17. Thomas Coville se déroute également suite à une casse.

Par Thierry Peigné


Une fois passé le magnifique départ au large de la pointe du Grouin d'où se sont élancés les 123 concurrents de cette 11ème Route du ​​​​​Rhum-Destination Guadeloupe, sous le regard de milliers de spectateurs massés sur le littoral, la course a vite été animée.

Et dès les premiers milles, les premières avaries sont arrivées. Plusieurs concurrents se sont arrêtés, soit pour réparer, soit sur problèmes techniques.
 

Un flotteur en partie arraché pour le leader

C'est alors qu'il était en tête de la flotte devant François Gabart sur Macif, que Sébastien Josse sur son maxi trimaran Gitana 17 a subi une avarie majeure ce lundi à l'aube. Une partie de son flotteur tribord a été arrachée alors qu'il se trouvait dans le golfe de Gascogne. Il a été pris en charge par une équipe alors qu'il se dirigeait vers les côtes espagnoles.
 

De la casse pour Thomas Coville

En fin de matinée ce lundi 5 novembre, on apprenait que le maxi-trimaran de Thomas Coville Sodebo Ultim' avait cassé son bras avant bâbord dans le Golfe de Gascogne. La décision a été prise de dérouter le bateau vers La Corogne.


Arrêt technique pour Le Cléac'h

Armel Le Cléac’h, l'un des grands favoris de l'épreuve sur son Ultime Banque Populaire, a du faire un arrêt technique dimanche soir à Roscoff pour un problème technique, une toute petite pièce de la génératrice qui fabrique l’énergie ayant cassé. La réparation n'a duré que 35 minutes mais le skipper a déjà perdu beaucoup de terrain sur ses concurrents directs.
Jacques Caraës, directeur de course de la Route du Rhum
Jacques Caraës, directeur de course de la Route du Rhum revient sur les premières 24h mouvementées de la course. Il est interviewé par Eric Pinault dans le 12/13 Bretagne du 5/11/2018
 
Dans le classement de 12h45, François Gabart sur son Ultime Macif devançait Armel Le Cléac'h sur banque Populaire suivi de Francis Joyon sur Idec Sports.

Échouage d'un monocoque de la classe Rhum Mono

Peu avant 21h ce dimanche, Willy Bissainte (C' La Guadeloupe) informait la direction de course qu'il s'était échoué sur l'ile Rouzic, la plus à l'Est de l'archipel des Sept-îles. Son monocoque de 50 pieds était couché sur le flanc, victime d'une voie d'eau. Le skipper a déclenché sa balise de détresse. Le skipper é été secouru par la SNSM de Ploumanach vers 22 heures.
 

Arrêt technique pour Erwan Le Roux

En Multi50, Erwan Le Roux , s'est également arrêté à Roscoff dans la soirée pour un problème de safran ayant entraîné une voie d’eau sans gravité. Il est reparti après quatre heures de réparation.

D'autres skippers ont connu des soucis techniques mineurs qu'ils ont résolus en mer. Jean Galfione, skipper du Class40 Serenis Consulting, a prévenu ce lundi matin son équipe technique qu'il se dirigeait vers Brest pour un arrêt technique. Le skipper devrait arriver dans en fin de matinée à Brest. 

Nombreux sont les concurrents, de la Class40 principalement, qui attendent encore ce lundi 5 novembre de prendre la décision de se mettre à l'abri dans un port breton afin d'éviter la grosse dépression prévue dès lundi soir avec des vents à 40 noeuds et des creux de plusieurs mètres.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Interview Romain Del Castillo

Les + Lus