Surf thérapie à Saint Malo: "on est tous capable de glisser avec une planche de surf"

Publié le

Hélène Rouault a crée une école de surf pas tout à fait comme les autres il y a 5 ans à St Malo. Une partie de son activité est destinée à la découverte du surf pour des publics que l'on a peu l'habitude de voir sur des planches tels que les personnes agées. Rencontre. 

Dans sa vie d'avant, Hélène Rouault a été éducatrice dans des foyers gérés par les services de protection de l'enfance. C'est là que l'idée lui est venue d'utiliser le surf pour créer du lien lors de sorties le mercredi ou le week end avec des jeunes bousculés par la vie. Les effets positifs ont incité Hélène à se remettre en question, réfléchir à une nouvelle vie professionnelle. Ancienne sportive de haut niveau, elle a ressorti la combinaison, les bouquins pour passer un brevet d'état mention surf. 

Quand je disais que je voulais devenir monitrice de surf pour faire du social, on me regardait un peu bizarrement dans le milieu du surf".

Sept ans plus tard, elle est aujourd'hui à la tête de son école Hina Surf installée sur la plage de Rochebonne à St Malo. En parallèle des cours traditionnels, 30 à 40% de son activité est dédiée à des sessions réservées à des publics différents. "Je travaille avec des personnes âgées qui sont en Ephad, des enfants souffrant de troubles du comportement, des instituts psychiatriques...Le constat que je fais, c'est que tout le monde, quelque soit son âge, est capable de glisser, de dépasser ses limites". 

Libérer les souvenirs

En accompagnant l'immersion dans l'eau d'une personnage âgée, les souvenirs se libèrent. Il y a une émotion très forte.

Au delà du bénéfice physique, c'est important à tout âge de travailler l'estime de soi et de faire ressurgir les moments heureux. Les baignades dans la mer entrent souvent dans cette catégorie.

Pour que tout cela fonctionne, il faut bien entendu travailler en lien étroit avec les équipes soignantes, les institutions. Depuis peu, l'école de surf d'Hélène a été labellisée handisport. Le souhait de Hélène serait désormais de parvenir à fédérer d'autres écoles autour de la surf thérapie, que son modèle puisse être repris dans d'autres clubs. 

A découvrir ci dessous dans Littoral le magazine des gens de mer le portrait de Hélène Rouault mais aussi de Thomas Joncour, surfeur passionné qui accompagne de jeunes pépites du surf de demain. 

 

Littoral, le magazine des gens de mer- spécial surf