Tic Tak, l’actu des juniors en Bretagne : la sécurité routière est à l’honneur

Vous avez sans doute entendu parler de l’association Prévention Routière qui aide les jeunes à acquérir les bons réflexes sur la route. Comment ? Par des formations en milieu scolaire sur des pistes d’éducation routière qui accueillent en Bretagne plus de 15.000 enfants à vélo par an.
 

La prévention routière est organisée par la police nationale
La prévention routière est organisée par la police nationale © Norbert FALCO - MaxPPP
Sur ces circuits miniatures, comme ici à Saint-Quay-Portrieux, on trouve des places, des rues, des ronds-points, des feux et des panneaux à bien respecter. On s’y croirait pour de vrai ! Ca permet surtout de se tromper sans risques et de vite corriger ses erreurs ;-)  Vous verrez ça tout à l’heure.

Dans cette émission, vous découvrirez également un terrain de foot en noyaux d’olive et puis le portrait d’un jeune breton, un as du karting. Allez, on démarre, on passe la 1ère.


Retrouvez votre Tic Tak


 

C’est l’heure de l’actu, en bref 

Dans l’actualité des jours derniers, il y a d’abord la semaine du goût. L’occasion pour des chefs bretons d’intervenir dans les écoles pour apprendre aux enfants à distinguer les légumes de saison. L’éducation gustative des jeunes papilles s’est faite avec plus ou moins de succès à la maternelle de Merville, à Lorient.

Et ça pique aussi : la campagne de vaccination contre la grippe saisonnière est lancée… Elle démarre fort, avec l’objectif de vacciner un maximum de personnes à risques. Une petite piqûre de rappel bien utile en pleine 2ème vague de Covid.

 

La police intervient


Nous sommes de retour à Saint-Quay Portrieux. Au quotidien, c’est la police municipale qui intervient sur ces pistes d’éducation routière, aujourd’hui avec la classe de CM2 de l’école Notre-Dame de la Ronce. L’idée c’est de transmettre aux élèves les bons comportements à avoir en tant que piéton, passager ou cycliste. 

On va aller encore plus loin dans le Databreizh de cette semaine, raconté par Adèle, 11 ans, de Rennes. Allez, le feu passe au vert Adèle !

 

Le Databrizh d'Adèle


Tout petit, mes parents m’ont appris que la route se partage. Ca paraît simple comme ça, mais pas tant que ça ! Moi je le vois bien déjà, quand je roule en trottinette ou à vélo, y’a plein de règles à respecter : d’abord, porter un casque, c’est obligatoire pour les moins de 12 ans. Ensuite, mieux vaut porter des couleurs claires pour être vu. Mes parents, ils m’avaient même fixé un fanion fluo sur mon vélo !

Il faut éviter les sacs à bandoulière ou les écharpes qui pourraient se coincer dans les roues. Et puis, penser aux pinces pour les pantalons.
Sinon, jusqu’à 8 ans, nous les enfants, on est autorisés à rouler sur les trottoirs si l’on va au pas et qu’on ne gêne pas les piétons. Au-delà de 8 ans, c’est la piste cyclable ou la route qui nous attend, ce qui nécessite d’apprendre les bases de la sécurité routière.
 

Le p'tit virtuose


Reprenons la route, mais cette fois-ci à toute vitesse sur une piste de karting. Une discipline assez méconnue qui compte pourtant 10.000 licenciés en France. On va suivre un jeune breton passionné : Tangui Eveno a seulement 16 ans, mais déjà tout d’un grand !
 
Voir cette publication sur Instagram

Vous avez sans doute entendu parler de l’association Prévention Routière qui aide les jeunes à acquérir les bons réflexes sur la route. Comment ? Par des formations en milieu scolaire sur des pistes d’éducation routière qui accueillent en Bretagne plus de 15.000 enfants à vélo par an. 🚴‍♂️🏎🚦🏃🏃‍♀️ #Bretagne ##securiteroutiere #préventionroutière #education #eleves #ecole ##vélo ##pieton #signalisation #karting

Une publication partagée par France 3 Bretagne (@france3bretagne) le


► Retrouvez ici la playlist Youtube des tous les numéros de Tic Tak







 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
sécurité routière société sécurité