Vaccination : près d’un adolescent sur deux a reçu une première dose en Bretagne

Depuis le 15 juin, les jeunes de 12 à 17 ans peuvent être vaccinés avec Pfizer. En Bretagne, près d’un adolescent sur deux a déjà reçu une première injection selon l’Agence régionale de santé, qui appelle à "profiter des vacances pour se faire vacciner".
Au 2 août 2021, 45,4 % des adolescents bretons ont reçu une première injection. Au total, 18,6 % d'entre eux présente une vaccination complète.
Au 2 août 2021, 45,4 % des adolescents bretons ont reçu une première injection. Au total, 18,6 % d'entre eux présente une vaccination complète. © Eddy Lemaistre / MaxPPP

Alors que la France se prépare à une campagne de troisième dose de vaccin pour les plus fragiles et les plus âgées à la rentrée, selon les dernières déclarations du président Emmanul Macron ce jeudi 5 août, la vaccination des adolescents se poursuit. Selon l’Agence régionale de Santé Bretagne, 45,4 % des jeunes de 12 à 17 ans avaient reçu une première dose au 2 août 2021, soit près d'un adolescent sur deux.

Au total, ce sont 18,6 % des adolescents bretons qui présentent une vaccination complète. 

Taux de vaccination des 12-17 ans par département en Bretagne
 

Ayant reçu au moins une dose

Schéma vaccinal complet

Côtes d’Armor

55,3 %

19,9 %

Finistère

45,9 %

20,3 %

Ille-et-Vilaine

38,4 %

15,6 %

Morbihan

48 %

20,1 %

 

L’ARS appelle à la vaccination pour la rentrée

Un taux pas assez suffisant pour l’ARS, qui incite cette population à se faire vacciner avant la rentrée. "137 000 adolescents ne sont pas encore vaccinés dans notre région", précise l’ARS dans un communiqué, les invitant "à profiter de la période des vacances pour se faire vacciner. Cette démarche permettra une rentrée scolaire plus sereine au sein des collèges et des lycées."

"Si on n'est pas vaccinés, on ne peut pas faire tout ce que l'on veut"

Au stade Robert-Porrier à Rennes, transformé en vaccinodrome depuis plusieurs mois, les adolescents défilent. Comme Jules, 16 ans, venu faire sa deuxième injection ce jeudi 5 août. "C'est avant tout pour se protéger et protéger les autres", avance le jeune homme. "C'est aussi pour se dire je l'ai fait et avoir le pass sanitaire."

Dans le Finistère, 49 % des 12-17 ans, ont reçu deux doses de vaccin
Dans le Finistère, 49 % des 12-17 ans, ont reçu deux doses de vaccin © Sarra Ben-Chérifa / France Télévisions

Louane, 15 ans, est du même avis. "Si on n'est pas vaccinés on ne peut pas faire tout ce que l'on veut", explique l'adolescente qui rentrera en classe de seconde à la rentrée. "C'est ma mère qui a pris rendez-vous, on a nous a conseillé de nous faire vacciner donc on suit les consignes de vaccination, voilà tout."

Présence et autorisation parentale

La vaccination des adolescents se fait sur la base du volontariat, à la fois de l'adolescent concerné et de ses parents. "C'est une décision commune que l'on a prise dès que la vaccination a été autorisée pour les jeunes", assure les parents de Jeanne, 14 ans, Pierre, 15 ans et Juliette, 17 ans. "Tout le monde était partant".

Les deux parents ont dû donner leur accord en remplissant une attestation téléchargeable sur le site du ministère de la Santé. 

Le jour de la vaccination, seuls les adolesents âgées de 15 à 17 ans peuvent venir sans accompagnant. Pour les autres, la présence d'au moins un parent est obligatoire.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
vaccins - covid-19 santé société famille