À Vannes, le fournisseur de boissons mise sur le biogaz pour des tournées plus vertes

En décembre 2018, Cozigou, leader de la distribution de boissons en Bretagne, à fait l'acquisition d'un camion au biogaz pour livrer ses clients Vannetais. Après une année test jugée réussie, un deuxième devrait suivre prochaiement à Rennes, puis dans d'autres villes en Bretagne.

A Vannes, ce camion roule au biogaz pour livrer ses clients.
A Vannes, ce camion roule au biogaz pour livrer ses clients.
Leader de la distribution de boissons en Bretagne, Cozigou livre chaque année plus de 5 000 clients dans toute la région. Des bars, des hôtels, restaurants, festivals et nombreuses manifestations. Tout cela grâce à une flotte composée d’une centaine de véhicules lourds qui tous roulent au diesel. Tous, excepté un.

Le biogaz, un carburant vert et local

Au mois de décembre 2018, l’entreprise a mis en circulation son premier camion au biogaz, un carburant issu de la méthanisation, un processus qui permet de transformer les déchets organiques en énergie renouvelable. Depuis Plumelin, l’un de ses neuf dépôts, c’est lui qui désormais livre l’intégralité de ses clients vannetais. Avec une empreinte carbone quasi nulle, une faible émission de particules fines, un moteur moins bruyant

« Tous les ans, on rachète de nouveaux camions. Là, on a voulu tester grandeur nature une nouvelle technologie, une énergie plus propre, plus verte. On n’avait pas de recul. Dans notre métier, on a été les premiers à s’équiper d’un tel véhicule. D’autres ont essayé des véhicules électriques, mais ça a été un échec. Au niveau autonomie et portage, ce n’était pas du tout adapté », explique Edouard Cozigou, chargé de développement au sein de l’entreprise. 

Malgré un prix d’achat 30 % plus élevé, pour le distributeur de boissons cette année test est une réussite qui lui permet d’annoncer l’arrivée prochaine d’un deuxième camion à Rennes, puis dans d’autres villes en Bretagne. 

Le pastique à usage unique bannit des festivals Bretons 

En renouvelant ainsi sa flotte, Cozigou poursuit son engagement en faveur d’un développement plus durable. Début 2019, le distributeur de boissons avait déjà décidé de stopper la distribution de pailles en plastiques auprès de tous ses clients. 

« Ça peut paraître anodin, mais on devait en écouler plus d’une dizaine de millions par an. Aujourd’hui, on est passé sur des matériaux éco-conçus. Soit en carton, soit en amidon de maïs. Des matériaux compostables et biodégradables, sourcés en Europe, ce ne sont pas des produits qui viennent d’Asie », défend Edouard Cozigou.

Et en 2020,  les gobelets en plastique à usage unique seront çà leur tour bannis par Cozigou. Plus important fournisseur de boissons auprès des festivals en Bretagne, ils seront remplacés par des gobelets réutilisables. « En plastique bio, fabriqués en France, et sans bisphénol A », précise Edouard Cozigou. Un système de consigne sera mis en place, comme c'est le cas depuis 2018 pour les bouteilles en verre et qui permet à l'entreprise de revaloriser une peu plus de 300 tonnes de verre chaque année.

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
environnement transports économie énergies renouvelables énergie