La pauvreté inquiète les adultes et révolte les enfants

"Je ne te demande ni ton nom, ni ta religion, ni ta race, mais dis-moi quelle est ta souffrance." Louis Pasteur

Par Anne Lepais

La crainte de la pauvreté reste toujours aussi élevée.

Selon un rapport de l'Ipsos, 56% des français déclarent s'être déjà dit à un moment de leur vie qu'ils étaient sur le point de connaitre une situation de pauvreté.
Ils s'inquiètent aussi d'avantage pour l'avenir de leurs enfants. 85% considèrent que le risque que leurs enfants connaissent un jour une situation de pauvreté est plus élevé que pour leur génération.

Le Secours Populaire Français s’est donné pour mission d’agir contre la pauvreté et l’exclusion en France et dans le Monde. Il rassemble des personnes bénévoles et fait appel à la générosité du public.

Jacqueline Ferandon fait partie de cette association déclarée grande cause nationale. Elle aide le Secours Populaire Français afin d’identifier les besoins des populations dans l’alimentaire, le vestimentaire, le logement, l’accès aux soins…
Elle est l’invitée de Plein Centre et reçoit Bérénice du Faÿ dans l’une des permanences d’accueil de la région Centre à Orléans la Source.

 


Les reportages

A l’antenne Nord de Blois les restos du cœur remplissent une mission d’aide à la personne pour les familles monoparentales et nombreuses.
Grâce aux restos bébés du cœur cette antenne permet aux femmes seules avec un enfant de moins de 18 mois de bénéficier durant tout l’été et en dehors de la campagne d’hiver d’une aide alimentaire, matérielle et de conseils destinés aux bébés.

Reportage avec Amélie Rigodanzo et Sylvain Hadelin
DMCloud:5023
Les Restos Bébés du Coeur à Blois
"Depuis 1946 les petits frères des Pauvres accompagnent dans une relation fraternelle, des personnes en priorité de plus de 50 ans, souffrant de solitude, de pauvreté, d'exclusion, de maladies graves"

A Montargis, Marie-Pierre Villaverde et Fanny Bouteiller ont suivi Françoise Elie une bénévole chez les Petits Frères des Pauvres. 
Françoise fait partie de ces bénévoles qui offrent leur temps pour accompagner des personnes mises à l'écart du fait de leur âge, de leur état de santé ou de leurs conditions de vie.
Elle rend visite, aujourd'hui, à Monique, une dame de 66 ans, maman de quatre enfants, veuve depuis l'âge de 27 ans et souffrant de la maladie de Parkinson.

Reportage de Marie-Pierre Villaverde et Fanny Bouteiller 
DMCloud:5015
Portrait d'une personne âgée isolée



Edition Plein Centre

du Lundi au Vendredi dans le 19/20 Centre et dans http://www.pluzz.fr/centre

Sur le même sujet

Tout le monde peut prendre sa place

Les + Lus