• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • POLITIQUE

Raconte-moi tes outils, je te dirai qui tu es

© B. Henninger
© B. Henninger

Partant des chroniques qu'elle écrit dans « L'écho du Berry », 99 objets, pas un de plus, ont été rassemblés dans cet album par Jeanine Berducat. En les décrivant, elle donne à respirer leur nostalgie et libère les histoires qu'ils renferment...

Par A.L/Bernard Henninger

       Prenant modèle sur l'encyclopédie de Diderot, qui, le premier, intégra les outils et les savoirs techniques, Jeanine Berducat a rassemblé les outils et les usages du quotidien de nos parents et grands-parents.
Avec méthode, l'album est divisé en chapitres : à « Maisons » et « Objets usuels » succèdent « Travail du textile », « Animaux » avant de conclure avec la douce ironie intitulée : Le Progrès.
Le progrès, vous l'avez deviné, n'est jamais que la vieillerie (énigmatique) de demain...
 
 / © B.Henninger
/ © B.Henninger

       L'homme se définit par ses outils, et chaque époque a les siens. L'homme du XIXème siècle serait perdu à notre époque, se plaît à penser un homme d'aujourd'hui, mais nous, si fiers de nos portables et de nos tablettes que nous exhibons à tout bout de champ, ne serions-nous pas encore plus perdus si l'on nous projetait au milieu du XXème siècle ? Ne serions-nous pas maladroits ? Si l'on nous demandait de nous fondre dans la foule : c'est le ridicule de nos manières qui nous dénoncerait.

Aussi, les outils d'antan redécouverts dans les maisons de nos parents, en ouvrant les armoires et en explorant les greniers, prennent l'aspect de trésors cachés. Puis, sitôt après, surgit l'énigme : à quoi ça pouvait bien servir ? Et comment on s'en servait ?
 
 / © B. Henninger
/ © B. Henninger

       A l'époque de ma jeunesse, un objet oublié avait un nom : le Schmilblic, une photographie mystérieuse d'un objet dont il fallait deviner le nom.
Un nom, c'est important, mais ce n'est que le début d'une enquête. Tout d'abord, qui s'en servait ? Et où ? Puis le jeu de la curiosité nous pousse à aller fouiner, chercher la personne qui s'en souviendra, comparer et dépenser des trésors d'imagination pour savoir à quoi servait l'objet. Parfois, il faudra réparer une machine, ravauder un vêtement, ressemeler une galoche.
Le guide de Jeanine Berducat sera alors un premier outil pour débroussailler la mémoire des mystérieux « Objets d'antan ».
 
       Dans un second temps, et c'est toute la vivacité de ces chroniques d'objets disparus, Jeanine Berducat possède une grande finesse et évoque avec talent, là un souvenir, ici une émotion ou même une histoire qui s'est attaché à un objet.
Proust renoua avec le temps perdu au moyen d'une Madeleine trempée dans du thé ; ici, chaque objet d'antan se révèle une sorte de Madeleine sculptée dans le bois, forgée ou tissée, capable de ressusciter le passé.
 
 / © B.Henninger
/ © B.Henninger

       Ce très joli album fleure bon le temps passé et chaque objet décrit, est en fait quasiment une invitation à une vocation de collectionneur : collection de Pots à saler, de Biaudes ou... de Téléphones.
 
       Voici donc un album que l'on feuillette sans modération, dans un sens ou dans un autre, ne serait-ce que pour se remémorer le nom des choses : galetière, bourolle, capiche, braye à chanvre, étrille pour citer les plus exotiques, et en humant le délicat parfum de la nostalgie...

      
 / ©  « Les objets ont une histoire »
Jeanine Berducat
Editions La Bouinotte

Sur le même sujet

"BatOloire" : le transport atypique de l'été à Orléans

Les + Lus