Affaire Mis et Thiennot: une sixième demande en révision déposée

de gauche à droite Gabriel Thiennot et Raymond Mis devant le palais de justice de Poitiers en 1948
de gauche à droite Gabriel Thiennot et Raymond Mis devant le palais de justice de Poitiers en 1948

Convaincu de leur innocence, l'avocat du comité de soutien de Mis et Thiennot, Me Jean-Pierre Mignard déposait en février dernier une 6ème requête en révision du procès. Aujourd'hui, en fin d'après midi il doit donner une conférence de presse dans l'Indre pour faire le point sur l'affaire.

Par Ch.L

>>>voir le reportage de Flavien Texier et Isabelle Racine avec, à Châteauroux, Jean-Pierre Mignard, défenseur des familles Mis et Thiennot et à Déols Thierry Thiennot, le fils de Gabriel Thiennot et Léandre Boiseau, membre du comité de soutien Mis et Thiennot
DMCloud:130931
Le point sur l'affaire Mis et Thiennot
reportage de Flavien Texier et Isabelle Racine
C'est la sixième demande en révision du procès depuis juin 1947, date à laquelle Mis et Thiennot furent jugés coupables du meurtre du garde-chasse Louis Boistard, assassiné le 29 décembre 1946 à Mézières-en-Brenne.

Les deux hommes furent condamnés à 15 ans de travaux forcés, une peine confirmée à chaque procès en appel aux assises. Grâce à la pression conjuguée des médias et de l’opinion publique, ils furent finalement graciés en 1954 par le président René Coty.

Durant toutes ces années de détention et jusqu'à leur mort, Gabriel Thiennot et Raymond Mis n'ont jamais cessé de clamer leur innocence. 

En 1980, un comité de soutien voit le jour pour demander la révision du procès des deux hommes. Il se crée sous l'égide de Léandre Boizeau auteur d'une enquête sur l'affaire, Le livre du journaliste, intitulé "Ils sont innocents ", dénonce les méthodes policières de l'époque et les aveux de Mis et Thiennot recueillis sous la torture après huit jours d'interrogatoires.

L'affaire Mis et Thiennot

Chronologie des faits


  • 29 décembre 1946 : Meurtre de Louis Boistard, garde chasse. Son corps est découvert criblé de quatre balles dans un étang de la commune.
     
  • 1er janvier 1947 : premières interpellations et interrogatoires. La police arrête un groupe de 14 chasseurs au total.
     
  • 8 janvier 1947 : Mis et Thiennot "avouent" sous la torture après 8 jours d'interrogatoires.
     
  • 9 janvier 1947 : incarcération de Raymond Mis et Gabriel Thiennot à la prison de Châteauroux.
     
  • 24 juin 1947 : procès devant la cour d'assises de l'Indre à Châteauroux. Les deux hommes sont condamnés à 15 ans de travaux forcés.
     
  • 3 décembre 1948 : procès devant la cour d'assises de la Vienne. Mis et Thiennot sont cette fois condamnés à 20 ans de travaux forcés. 
     
  • 5 juillet 1951 : 3ème procès devant la cour d'assises de Gironde à Bordeaux. Ils sont condamnés à 15 ans de travaux de forcés, assortis cette fois d'une interdiction de séjour dans l'Indre et du remboursement à l'Etat des frais du procès.
     
  • 1954 : Ils sont graciés à mi-peine par le Président Coty.
     
  • 1980 : parution de Ils sont innocents et la création par Léandre Boizeau, l’auteur de cet ouvrage, d’un comité de soutien pour la révision du procès Mis et Thiennot

     
  • 1980 : 1ère requête en révision – refusée
     
  • 1988 : 2ème requête en révision – refusée
     
  • 1993 : 3ème requête en révision – refusée
     
  • 1996 : 4ème requête en révision – refusée
     
  • 2 juin 2003 : décès de Gabriel Thiennot 
     
  • 9 juin 2005 : 5ème requête en révision - refusée le 19 mars 2007.
     
  • 23 septembre 2009 : Décès de Raymond Mis


    @Isabelle Amelot

le site officiel Mis et Thiennot 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus