• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • POLITIQUE

Etudiante poignardée à Tours: 1er jour du procès

Arrêt de bus dans le centre-ville de Tours où la jeune femme a été retrouvée poignardée le février 2011 / © France 3 Centre
Arrêt de bus dans le centre-ville de Tours où la jeune femme a été retrouvée poignardée le février 2011 / © France 3 Centre

Une étudiante qui s'effondre poignardée alors qu'elle attendait son bus. C'était le 6 février 2011 Place Jean Jaurès à Tours.  Deux ans après les faits, le meurtrier présumé Celso Matondo Capela Bunga comparait jeudi pour assassinat devant la cour d'assises de l'Indre-et-Loire.

Par D.Gannay et Ch.Launay

Le 6 février 2011, une étudiante de 21 ans originaire de Mayotte, reçoit un coup de couteau. Elle restera plusieurs jours entre la vie et la mort. L’auteur présumé est retrouvé grâce à des témoins. Il s’appelle Capela Bunga. Il a 23 ans et poursuit des études de droit. Depuis un an, le jeune homme se dit "amoureux" de la jeune femme. Quand il apprend qu’elle a un ami, il l’attend un soir à la gare de Tours et la poignarde avec le couteau qu’il vient d’acheter. Un acte prémédité que Capella Munga avait fait précéder de menaces de mort proférées à l’encontre de la jeune femme. Elle déposera d’ailleurs plusieurs mains-courantes contre lui. Au cours de l’instruction, Capela Bunga a déclaré au juge « elle ne pouvait appartenir qu’à moi ». Introverti et taciturne, le jeune homme s’est montré à plusieurs reprises extrèmement violent au cours de ses deux années de détention préventive, 

ll encourt la réclusion criminelle à perpétuité.

Le verdict est attendu vendredi 12 avril. 

L'arme du crime / © France 3 Centre
L'arme du crime / © France 3 Centre

 

Sur le même sujet

Un parcours sécurisé pour les jeunes migrants

Les + Lus