Cet article date de plus de 8 ans

Alliance entre la Cosmetic Valley et le Japon

La Cosmetic Valley vient de signer le 12 avril à Chartres une alliance stratégique avec le Japan Cosmetic Center situé à Kyushu, une île réputée pour ses cultures de plantes médicinales et ses industries respectueuses de l’environnement.
La Cosmétic Valley, ses entreprises et son savoir-faire continue de se développer, cette fois avec le pays du soleil levant. Avec ce partenariat, le fondateur du Japan Cosmetic Center, Toshiyuki Sakai, souhaite prendre exemple sur la Cosmetic Valley en utilisant les produits agricoles locaux dans la fabrication des cosmétiques. « Nous disposons d’un grand espace agricole, c’est la raison pour laquelle nous avons décidé de créer le centre de cosmétique japonais à Kyushu. Nous voudrions pouvoir utiliser ces produits pour la cosmétique.» Le partenariat comprend un programme spécifique de recherche sur la riche cosmétopée de l’île. Grâce à cet accord, la Cosmétic valley entrevoit également la possibilité d'une ouverture au marché japonais, très gros consommateur de cosmétiques. 

>> reportage Myriam Métaoui et Pierre-Dominique Lepais.
Intervenants : Toshiyuki Sakai, Maire de Karatsu et Alban Muller  Président du groupe Alban Muller

La « Cosmetic Valley »,  a été créée en 1994 par Jean-Paul Guerlain.  Elle s’étend sur trois régions : le Centre, l’Ile-de-France et la Haute-Normandie. Premier Pôle de ressources mondiales en Parfums Cosmétiques, la Cosmetic valley regroupe 800 entreprises, emploie plus de 60 000 personnes et compte créer, d’ici à 2015, 1500 emplois. Son atout principal réside dans la mise en réseau des entreprises avec les universités et les laboratoires de recherche pour élaborer ensemble des projets communs.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
cosmetic valley économie