Fagor-Brandt en redressement judiciaire : les repreneurs ont jusqu'au 13 décembre pour déposer une offre

Les repreneurs éventuels ont jusqu'au 13 décembre pour déposer une offre de reprise, l'entreprise étant en redressement judiciaire. Le tribunal de commerce de Nanterre a également fixé une période d'observation de 6 mois au groupe espagnol.

Philippe Breger Secrétaire CGT à la sortie du CEE annonçant la cessation de paiement;
Philippe Breger Secrétaire CGT à la sortie du CEE annonçant la cessation de paiement; © France 3 Centre
Selon un communiqué de la direction, « la recherche de nouveaux financements susceptibles de permettre à sa maison mère, le groupe Fagor, de poursuivre son activité et de mettre en œuvre son plan de restructuration, n’a pas abouti. De ce fait, la Direction de Fagor-Brandt a décidé de déposer une demande de déclaration de cessation de paiement auprès du Tribunal de Commerce de Nanterre ».

Cette décision acte la fin de la première phase des négociations conduites par le groupe Fagor avec Mondragon Corporacion, les institutions publiques espagnoles et ses partenaires financiers.

La mise en redressement judiciaire doit permettre à Fagor-Brandt de poursuivre la recherche de solutions visant la continuation de son activité tout en préservant au mieux l’emploi,  les intérêts de ses fournisseurs et de ses partenaires.

Le groupe espagnol Fagor, emploie 1.800 salariés dont 700 emplois en région Centre. Selon le groupe, la dette de l'entreprise s'élève à 156 millions d'euros.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
entreprises
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter