• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • POLITIQUE

La commune de Bléré (37) dans l'attente

© Prisme
© Prisme

Mercredi, la liste Divers droite de Jacques Chauvel, en tête au 1er tour, a décidé de démissionner du conseil municipal pour laisser place à de nouvelles élections. La commune est donc dans l'attente de la décision des 6 co-listiers d'opposition, qui pourraient constituer seuls, un conseil municipal.

Par Ch.L

Pas de second tour à Bléré pour cause d'invalidation​

Il aurait dû y avoir un 2e tour dimanche prochain à Bléré. La liste du Divers droite Jacques Chauvel, en ballotage, devait affronter initialement celle de Jacques Reuillon Divers droite arrivée en 2e position. Mais les bulletins déposés en faveur de Jacques Reuillon ont été invalidés et comptabilisés comme nuls. Le bulletin de vote ne mentionnait pas la nationalité européenne (portuguaise) d’un des colistiers ce qui constitue une irrégularité ( cas n° 3 des 19 nullités réglementaires prévues par le code électoral).
Une décision administrative vivement contestée par les électeurs qui envisageaient de manifester vendredi lors du 1er conseil municipal. 

Car si le préfet d'Indre-et-Loire a saisi mercredi soir le juge administratif pour demander l’annulation des élections, la saisine n'est pas suspensive. Elle autorise la liste arrivée en tête à siéger au conseil municipal.

Mercredi, la liste contestée démissionne

Consciente du "contexte exceptionnel" la liste de Jacques Chauvel a fait savoir mercredi soir qu'elle démissionnait du conseil municipal pour laisser place à de nouvelles élections. " Nous sommes des démocrates. Le 2e tour aurait sans doute permis à des candidats de la liste adverse de rentrer au conseil. De  nouvelles élections doivent avoir lieu"  a déclaré Georges Fortier, maire et colistier de la liste appelée à siéger. Les nouvelles élections devraient avoir lieu dans quelques mois.

Vers un conseil municipal à six ?

Mais la commune de Bléré n'est pas encore placée sous tutelle de la préfecture car les 6 co-listiers d'opposition pourraient constituer seuls un conseil municipal. En effet, seuls deux conseillers municipaux sont requis pour constituer une liste.

Sur le même sujet

"BatOloire" : le transport atypique de l'été à Orléans

Les + Lus