• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • POLITIQUE

De Fagor Brandt à Brandt France : tout savoir sur la reprise en 3 questions

Philippe Breger Secrétaire CGT à la sortie du CEE annonçant la cessation de paiement; / © France 3 Centre
Philippe Breger Secrétaire CGT à la sortie du CEE annonçant la cessation de paiement; / © France 3 Centre

Qui est Cévital ? Pourquoi a-t-il fallu attendre pour cette reprise ? Que va-t-il se passer maintenant ?

Par Ch.L

Qui est Cévital ?

Cévital est un conglomérat algérien fondé par le milliardaire Issad Rebrad. Le groupe familial est la première entreprise privée du pays. Avec le rachat des sociétés françaises Fagor Brandt, l’électroménager va devenir le deuxième secteur activité de Cévital après l’agroalimentaire. Le groupe possède plusieurs filiales dans les secteurs de l'automobile, de la grande distribution et de l'industrie. Son chiffre d’affaires est estimé à 2,6 milliards d’euros.
►lire aussi: Cévital, un géant algérien aux activités multiples - Les Echos
Qui est Cévital ?


Pourquoi cette attente ?

Après quatre reports de l’examen des offres de reprises, le tribunal de Nanterre a validé le 15 avril la proposition de rachat du groupe algérien. L’offre de reprise de Cévital était suspendue au rachat des marques (Brandt, Sauter de Dietrich, Vedette) restées la propriété du groupe espagnol Fagor. Négociées pour un montant de 25 millions d’euros, la transaction avait été bloquée par la justice ibérique qui en réclamait 10 millions de plus. Après de multiples interventions politiques, les juges ont finalement accepté l’offre initiale de 25 millions d’euros.


Les conséquences de la reprise

Après six mois de production au ralenti, l’activité va pouvoir reprendre dans les usines de Saint Jean de la Ruelle et de Vendôme. Les syndicats parlent de quatre à cinq semaines avant le retour à un niveau de production optimal.

Côté emploi, le plan de reprise de Cévital prévoit de sauvegarder 1200 postes sur les 1800 que compte le groupe en France. A Vendôme où sont employés 220 personnes, seuls 9 postes seraient supprimés dans le cadre de départs volontaires. 

Un CCE extraordinaire aura lieu jeudi. Il devrait préciser les propositions de Cévital en matière d'emploi chez Brandt France, nouvelle enseigne de la marque.

A lire aussi

Sur le même sujet

La filière du cornichon français lancée dans le Loir-et-Cher progresse bien

Les + Lus