Procès à Chartres : la personnalité de l'accusé, il a tué une octogénaire de 19 coups de couteaux

Tribunal de Chartres. / © A.Rigodanzo/France 3 Centre
Tribunal de Chartres. / © A.Rigodanzo/France 3 Centre

Mickaël Adnot comparaît à Chartres pour répondre de l'homicide d'une octogénaire. Il y a deux ans à Châteaudun, il l'a tuée de 19 coups de couteaux pour dérober seulement 15 euros, quelques bijoux et son chien

Par D.Cros et A.Rigodanzo

C’est la réclusion criminelle à perpétuité qu’encourt Mickaël Adnot 20 ans. Il en avait 18 au moment des faits. Le jeune homme a déjà reconnu être l’auteur du crime, le jour même de la découverte du corps de la victime. C’est donc sur la durée de la peine que tout va se jouer dans ce procès.

En septembre 2012, il est accusé d’avoir poignardé de 19 coups de couteau une femme de 82 ans. Il a dérobé 15 euros, quelques bijoux et le chien de la victime.  

► Pour l’avocat de la défense, Me Grégory Martin-Dit-Neuville, le parcours tourmenté du jeune homme n’est pas étranger à ce drame, écoutez-le.

Interview


" Je ne sais pas pourquoi je suis violent ... je suis comme çà ". 


D’une voix très calme, Mickaël Adnot a raconté à la Cour son enfance difficile. L’histoire d’un nourrisson de 16 mois rejeté par sa mère biologique et placé en famille d’accueil. Une adolescence entre fugues et placements en foyer. Durant cette période, il a été condamné à 13 reprises pour des faits de vols et de violences.

Lorsque la Présidente lui demande pourquoi ces violences, il répond simplement : " Je ne sais pas je suis comme çà ". L’audience se poursuit jusqu’à vendredi.


Lire aussi : Procès à Chartres, une octogénaire tuée pour 15 euros



A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus