• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • POLITIQUE

Procès de Jacqueline Sauvage : 12 à 14 ans de réclusion criminelle requis

Jacqueline Sauvage et son avocat. / © Dessin d'Eléonore Dougnac
Jacqueline Sauvage et son avocat. / © Dessin d'Eléonore Dougnac

L'avocate générale, ce mardi matin, n'a pas retenu la préméditation qui était l'enjeu de ce procès. Elle a requis une peine de 12 à 14 ans de réclusion criminelle pour Jacqueline Sauvage qui comparait pour le meurtre de son époux en 2012 à la Selle-sur-le-Bied (Loiret).

Par D.Cros et E.Cadier

L'avocate générale a requis, ce mardi matin, une peine de 12 et 14 de réclusion criminelle pour Jacqueline Sauvage qui comparait depuis vendredi aux Assises du Loiret pour le meurtre de son époux Norbert Marot.

Jacqueline Sauvage est accusée d'avoir tiré trois coups de fusil mortel le 10 septembre 2012 à La Selle-sur-le-Bied près de Montargis. L’avocate générale n’a pas retenue la préméditation même si au cours des débats le fait que la sexagénaire était chasseuse a été souligné à plusieurs reprises.

L’avocate générale a commencé son réquisitoire par cette question : "Quelle peine infliger à cette femme ?". Puis s’adressant aux jurés, elle a poursuivi en disant : "Vous aller devoir fixer le prix d'une vie. Vous allez envoyer un message fort aux hommes et femmes battus qui font le choix de dénoncer un conjoint. Votre peine doit aussi avoir un sens pour Madame Sauvage, la mettre face à ses responsabilités". 

Le verdict est attendu dans l'après-midi. 

A lire aussi

Sur le même sujet

Jean-Dominique Bosq - Directeur des Opérations des Parfums Christian Dior

Les + Lus