Alexandre le Bienheureux : Un conte paysan tourné en beauce

Publié le Mis à jour le
Écrit par Anne Lepais
La ferme Beaudoin à Alluyes en Eure-et-Loir. Lieu de tournage d'Alexandre le Bienheureux d'Yves Robert
La ferme Beaudoin à Alluyes en Eure-et-Loir. Lieu de tournage d'Alexandre le Bienheureux d'Yves Robert © France 3 Centre

Une Mémoire consacrée au cinéma avec le tournage du célèbre film d'Yves Robert, « Alexandre le Bienheureux » réalisé en partie à Alluyes en Eure-et-Loir. Sorti sur les écrans en 1968, le film est interprété par Philippe Noiret dont c'était le premier grand rôle au cinéma.

Alexandre, est cultivateur dans une ferme française de la Beauce. Homme bon vivant et nonchalant,  il est quotidiennement harcelé par sa tyrannique épouse, « La Grande », qui le pousse à bout de force en lui imposant une liste de travaux démesurée. Quand elle meurt dans un accident de voiture, Alexandre s'enferme avec son chien, se met au lit et dort pendant des jours. Son comportement sème le trouble dans le petit village par l'image de fainéant qu'il donne, et une partie des habitants décide de le forcer à se remettre au travail. Mais ils échouent, et Alexandre commence à faire des émules...

Yves Robert, le réalisateur, a peint, avec de sympathiques et amusantes trouvailles, une communauté paysanne pour laquelle il éprouve une vraie tendresse. 

Parmi les figurants, un jeune homme du village âgé de treize ans à l'époque, André Legrand, nous raconte cette parenthèse inoubliable pour lui et sa famille.

► Voir le reportage de Flavien Texier, Pierre-Dominique Lepais et Eve Manier


« On a retrouvé la Mémoire »

Tous les samedis dans le 12/13 et le 19/20, et aussi sur Pluzz.fr


et sur http://centre.france3.fr/retrouve-la-memoire

 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.