• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • POLITIQUE

Pharmadyne, candidate au rachat de Fenwal

L'avenir du site de Lacs se joue aujourd'hui, à 900km de là.
L'avenir du site de Lacs se joue aujourd'hui, à 900km de là.

Un candidat à la reprise du site Fenwal près de la Châtre dans l'Indre s'est fait connaître : il s'agit de la société Pharmadyne, qui pourrait peut-être sauver les emplois des 338 salariés de l'usine frappée par un plan social de grande ampleur.

Par E.Bruzat/L.A

C'est une lueur d'espoir pour les 338 salariés de Fenwal près de la Châtre, dans l'Indre : un repreneur vient de se faire connaître pour le rachat de cette usine, frappée par un plan social. La proposition de la société Pharmadyne est semble-t-il très sérieuse.

Explications E.Bruzat :
Pharmadyne, candidate au rachat de Fenwal


Un peu d'espoir et beaucoup de prudence : on peut dire qu'aujourd'hui à la Châtre, cette proposition de reprise a eu des effets très contrastés. Du côté des salariés et notamment du collectif pour le maintien de l'emploi et de l'activité sur le site de Fenwal, on est extrêmement méfiants. Les représentants de ce collectif n'ont d'ailleurs pas souhaité nous rencontrer. Ils veulent attendre d'en savoir plus sur cette société Pharmadyne et sur leur offre de reprise. Le contenu de l'offre reste encore assez flou. On sait qu'une proposition a été adressée au groupe Fresenius-Kabi. Elle prévoirait de maintenir la quasi-totalité des emplois de ce site.

Mais comme nous l'a confié Nicolas Forissier, maire de la Châtre, qui est très actif sur ce dossier, il faut approfondir cette offre et surtout obtenir des garanties financières.

La société Pharmadyne est basée à Paris. Elle est spécialisée dans la fabrication de médicaments conditionnés en poche souple. Son patron est venu dans l'Indre dans la semaine, visiter l'usine. Il a donné jusqu'au 23 janvier aux dirigeants de Fresenius-Kabi pour réfléchir à son offre. De son côté, le groupe allemand cherche lui aussi des repreneurs. Trois autres pistes seraient à l'étude...

A lire aussi

Sur le même sujet

Tours : les détenus de la maison d'arrêt ont voté pour les élections européennes

Les + Lus