• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • POLITIQUE

Les conflits sociaux se multiplient dans le Loiret et le Berry

La mobilisation ne faiblit pas depuis fin janvier pour les salariés du site Michelin de Saint-Doulchard. / © France 3 Centre
La mobilisation ne faiblit pas depuis fin janvier pour les salariés du site Michelin de Saint-Doulchard. / © France 3 Centre

Pas moins de cinq entreprises sont en grève dans la région Centre-Val de Loire. Des mouvements sociaux qui durent parfois depuis plusieurs semaines...

Par France 3 Centre

Plus de la moitié de la cinquantaine de salariés ont cessé le travail, hier. En cause : le gel des salaires, la suppression de la prime compensatoire pour le travail matinal et celle de sept jours de congé au lieu de cinq. Une réunion est prévue aujourd'hui avec la direction.

VIDEO Reportage de Juliette Roché et Anaëlle Blanchard



 

Depuis plusieurs semaines, la mobilisation perdure sur le site car les négociations sont toujours au point mort. Les manifestants réclament l'intégration permanente de plusieurs intérimaires et CDD et, surtout, une augmentation de 350€nets mensuels, soit +17%. Le mouvement de grève va continuer sur le site avec des débrayages d'une heure prévus trois fois par jour.

 

 / © France 3 Centre Hier, ils étaient plusieurs dizaines d'employés à soutenir un de leurs délégués syndicaux, à l'appel de la CGT et de la CFDT. Ce dernier est mis à pied depuis plusieurs semaines. En cause, notamment, ses propos lors d'un comité d'entreprise : "Oui, j'ai bien reconnu le fait que j'ai dit au directeur financier : 'Tu me fais chier, tu ferais bien de prendre ta retraite'", a-t-il dit hier devant ses collègues. Réuni hier, le CE a émis un avis négatif concernant le licenciement de leur collègue. Un avis qui n'est que consultatif. En attendant la réponse de la direction d'ici le 2 mars, la mobilisation continue.


Depuis mardi, les salariés du site sont en grève pour demander une augmentation de 60€ bruts par mois. Dans la soirée, une délégation de gréviste devait rencontrer la direction, selon nos confrères de la République du Centre.

► VIDEO Images tournées mercredi 18 février par Charly Krief

Les dernières négociations salariales passent mal... Hier matin, environ 200 salariés ont fait grève, selon les syndicats. Ils demandent notamment une augmentation de 75€ par mois (environ 3%) et une prime d'intéressement de 1.000€. Les syndicats et la direction doivent se rencontrer ce vendredi après-midi. Si les négociations n'aboutissent pas, les salariés reprendront la grève à partir de lundi prochain, entre 8h30 et 10h.

Sur le même sujet

Mise en garde prefectorale avant les manifestations des "gilets jaunes"

Les + Lus