• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • POLITIQUE

Jeanne d'Arc, figure d'Orléans ou de Rouen ?

Avec ce nouvel Historial Jeanne d'Arc à Rouen (Haute-Normandie), le ministre Laurent Fabius souhaite que la Pucelle soit aussi appelée "héroïne de Rouen".

Par LB

La capitale haut-normande voudrait-elle "voler" à Orléans sa Pucelle ? Ce samedi, Rouen a ouvert un Historial de 1.000m² consacré à Jeanne d'Arc, en lieu et place du tribunal qui l'avait condamnée en 1431. Vendredi, lors de l'inauguration, le ministre des Affaires étrangères, Laurent Fabius, a souhaité que l'on présente désormais aussi Jeanne d'Arc comme "l'héroïne de Rouen". Une "héroïne" que le tribunal ecclésiastique de la ville avait pourtant condamné au bûcher avant de la réhabiliter...

"On dit toujours 'la Pucelle d'Orléans'. Et si on ajoutait 'l'héroïne de Rouen' ? Je pense que ce serait à la fois une bonne chose et conforme à la vérité", a déclaré le ministre, qui a  été l'initiateur de ce projet quand il présidait l'agglomération de Rouen avant d'entrer au gouvernement.

► VIDEO Reportage de David Frotté et Jérôme Bègue (France 3 Haute-Normandie)
Intervenants : Aminata Ba, chargée de communication ; Frédérique Horn, responsable de l'Historial Jeanne d'Arc
Ce contenu n'est plus disponible


Nos confrères de France 3 Haute-Normandie sont aussi allés recueillir ce samedi les impressions des premiers visiteurs :

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Le Blanc, commune rurale isolée

Les + Lus