5 objets qui ont marqué la Renaissance

© Musée du Louvre - Château de Chamerolles
© Musée du Louvre - Château de Chamerolles

La Renaissance est à l'origine d'objets qui sont étonnamment proches de ceux que nous utilisons de nos jours. Ingénieux, ils ont conservé leur faste d'antan.

Par Nathan Breant

Qu'il s'agisse de se parfumer, de travailler, de prier ou simplement de se cultiver, la Renaissance a rivalisé de trouvailles pour alléger ces différentes tâches du quotidien. Retour sur 5 objets qui se démarquent par leur utilité et leur esthétique. 
 

Le cabinet d'étude

Le bureau : c’est ainsi que l’on nommerait aujourd’hui, le cabinet d’étude de l’époque Renaissance. Au 16ème siècle, seuls les hommes de haut rang possédaient un espace dédié à leurs réflexions personnelles et intellectuelles.

Le cabinet d’étude construit par Jean du Thier propriétaire à cette époque du Château de Beauregard, a la particularité de présenter les principales activités des gentilshommes du 16ème siècle. Il est le parfait reflet des valeurs humanistes de la Renaissance.
 

La cuisine de sieur Sausin

Que faut-il pour cuisiner des oiseaux sur Trédura de poireaux comme au XVIe siècle ? Quel était le met dont les nobles de l'époque étaient le plus friands ? Le sieur Sausin nous emmène dans sa cuisine pour redécouvrir les spécialités gustatives de la Renaissance.

Au menu : oiseaux sur Trédura de poireaux, tarte du courtil et poire poché au vin et aux épices. La Renaissance est une période riche où de nouvelles recettes émergent, de nouvelles saveurs sont découvertes.

Ainsi, le sucre est vendu au poids de l'or. Léonard de Vinci avait même imaginé et construit une vaisselle de sucre !
 

Le livre d'heures

Ce livre était utilisé pour prier. Il s'agit aussi d'un véritable travail d'orfèvrerie.

Le livre d'heures mesure 8.5 cm de haut et 6,5 cm de large, il est orné de 16 peintures miniatures. Il contient des bandeaux portant des inscriptions de prière et il est incrusté de bijoux : cornaline, des turquoises et des rubis. Avec cet objet, il est certain que l'on a voulu imiter le décor des objets précieux ottomans.

Le livre d'heures exposé au Musée du Louvre a été acheté en 1538 par le roi François Ier pour sa nièce, Jeanne d'Albret. 
 

Le pomander

Dior, Chanel, Guerlain n’existaient pas et pourtant les contemporains de Léonard de Vinci raffolaient des parfums. A la Renaissance, le parfum est partout. On se parfume le corps, on verse des essences odorantes sur les meubles et les objets, on jette des fleurs sur le sol pour parfumer les pièces.

L’histoire raconte qu’à la cour du roi, les soirs de fêtes, on parfumait les animaux et que Catherine de Médicis se déplaçait avec son parfumeur.  Au début du XVIe siècle, on utilise les parfums sous forme de pommades. Puis c'est au tour des parfums liquides à base d’alcool de se répandre.
 

La crédence

La crédence est l’ancêtre des vaisseliers et des buffets modernes. Elle apparait au tout début de la Renaissance.  Evolution du coffre, la crédence, avant de devenir meuble d'apparat, servait de garde-manger à une époque où plats et autres boissons se devaient d’être très surveillés !

La crédence en chêne du château de Montpoupon date du début du 16ème siècle.

A lire aussi

Sur le même sujet

Réaction de Marc Sarreau après sa victoire sur le Tour de Vendée

Les + Lus