• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • POLITIQUE

Après la tempête Miguel, deux blessés et 2000 foyers privés d'électricité dans le Centre-Val de Loire

L'A71 a également été coupée entre Vierzon et Paris après la chute d'un arbre. Photo d'illustration / © GUILLAUME SOUVANT / AFP
L'A71 a également été coupée entre Vierzon et Paris après la chute d'un arbre. Photo d'illustration / © GUILLAUME SOUVANT / AFP

La tempête Miguel a traversé la région Centre-Val de Loire ce vendredi 7 juin laissant deux personnes blessées et des dégâts matériels dans son sillage. Enedis a dénombré 2000 foyers privés d'électricité.

Par Bertrand Mallen

Chutes de branches, électricité coupée, intervention de pompiers : la tempête Miguel s'est fait sentir sur la région Centre-Val de Loire ce vendredi. Au lendemain de l'intempérie, environ 2000 foyers étaient toujours privés d'électricité samedi matin.

Deux personnes blessées dans l'Indre-et-Loire

Au château de Chenonceau, en Indre-et-Loire, deux femmes ont été blessées dans l'après-midi, l'une au dos, l'autre à la cuisse, par la chute de branches d'arbre. Les deux victimes ont été hospitalisées à Amboise pour des examens de contrôle et la billetterie du château a fermé dès 15h30. Dans le Cher, un arbre déraciné par les rafales de vent est tombé sur l'autoroute A71, qui a été bloquée au niveau de Vierzon et en direction de Paris.

Coupures de courant en série

Au moment de faire le bilan du sinistre samedi matin, les services d'Enedis rapportaient que 2000 foyers étaient touchés dans la région, dont plus de la moitié dans l'Indre-et-Loire et le Cher. A contrario, l'Eure-et-Loir ainsi que l'Indre ont semblé relativement épargnés par les coupures.

Les employés chargés de remettre les lignes en état peuvent compter sur le renfort de prestataires privés ainsi que de personnel en provenance de Champagne-Ardennes, de Bourgogne et d'Auvergne. Un hélicoptère a également été mobilisé au-dessus du Loir-et-Cher et du Cher.

Des trains supprimés

Alors que le trafic devait être interrompu pour des travaux à partir de samedi, pusieurs perturbations ont touché le réseau ferroviaire. A Châteaudun, un train est resté longuement bloqué après la chute d'un arbre sur la ligne à hauteur de Dourdan. Une autre chute d'arbre a également bloqué la ligne Vierzon-Les Aubrais

En début de soirée, les lignes reliant Tours, Vierzon, Orléans et le Mans étaient presque totalement paralysées. Malgré le rétablissement du trafic sur une grande partie du réseau, des retards importants ont touché les derniers trains du week-end.

Pas de répit pour les festivaliers

Plusieurs festivals étaient programmés pour ce week-end dans la région. Outre les difficultés à se rendre sur place via les transports en commun, les visiteurs ont parfois eu de mauvaises surprises.

A Chartres, la première journée du festival L'Paille à Sons a dû être annulée. A Selles-sur-Cher, la convention pop culture Geek Faëries a subi des dégâts matériels et plusieurs heures de retard. La fête foraine d'Orléans a quant à elle renoncé à ouvrir ses portes à l'approche de la tempâte. Du côté de Tours enfin, le festival Aucard de Tours a pu ouvrir en décalant les concerts à 21h.

Sur le reste du territoire, un marin pêcheur reste porté disparu aux Sables-d'Olonne, trois sauveteurs ayant péri en tentant de lui porter secours. A Paris, une personne a été grièvement blessée par la chute d'un arbre et près de 28 000 foyers au total ont été privés d'électricité.

A lire aussi

Sur le même sujet

Le doublement du pont de Jargeau fait toujours débat

Les + Lus