Autisme, troubles du neuro-développement : où en est le Centre-Val de Loire ?

En 2020, 12 000 personnes ont répondu à l'enquête menée sur les conditions de vie des personnes autistes, "dys", ou souffrant de troubles du neuro-développement. Pour 2021, la deuxième édition de l'enquête est ouverte aux participations du 13 janvier au 15 février.

Les troubles du neuro-développement et l'autisme peuvent entraîner un handicap invisible. Photo d'illustration
Les troubles du neuro-développement et l'autisme peuvent entraîner un handicap invisible. Photo d'illustration © Luc Nobout / Maxppp

Comment vivent, au quotidien, les personnes autistes ou souffrant de troubles du neuro-développement (TND) ? Plus important : comment améliorer leur quotidien ? Depuis 2019, une délégation interministérielle se penche sur ces deux questions, ainsi que beaucoup d'autres, afin de mieux saisir ces réalités très diverses, dont certaines constituent un handicap invisible.

Pour évaluer les mesures prises et décider des suivantes, une première étude menée en 2020 a été publiée au mois de juin. En Centre-Val de Loire, les chiffres publiés sont relativement proche de la moyenne sur les questions du diagnostic et de l'accompagnement des enfants. En revanche, ils sont moins scolarisés dans la région Centre-Val de Lorie qu'ailleurs : "86% des enfants avec troubles du neuro-développement sont scolarisés, contre 88% en France", indique l'étude. "Parmi eux, 75% le sont à temps plein, contre 81% en France."

Untitled infographic
Infogram

Quant aux personnes adultes, près de la moitié d'entre elles sont salariées (50% en région Centre-Val de Loire contre 51% au niveau national). Plusieurs collectifs et associations d'entraide, comme Réseautisme 37 en Touraine, ou "Dans ma bulle", sont également actives pour adoucir l'intégration des personnes autistes.

 

Une nouvelle enquête déjà ouverte pour 2021

La participation à la deuxième édition de cette étude a déjà débuté, comme l'indique la délégation interministérielle. Il s'agira, pour les personnes concernées ou les parents, de répondre à des questions non seulement sur leurs conditions de vie en 2020, mais aussi de réagir aux mesures mises en place depuis un an. "Du mercredi 13 janvier au lundi 15 février 2021, toutes les personnes autistes, Dys, TDI (trouble dissociatif de l'identité, NdR), Tdah (trouble du déficit de l'attention) et leurs familles sont invitées à répondre au questionnaire en ligne conçu avec Ipsos."

"L’objectif de l’étude", précise la délégation, "est de mesurer, d’une année sur l’autre, la progression de leur qualité de vie et de contribuer à faire évoluer la stratégie nationale". Cette année, l'enquête intègrera également des questions sur le covid-19 et la façon dont les personnes concernées ont traversé la crise sanitaire.

Vous pouvez participer à l'étude nationale en suivant ce lien

 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
region centre-val de loire santé société handicap