• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • POLITIQUE

Les trois lycéens de Châteauroux mis en examen pour violences volontaires en réunion

Le juge des enfants a décidé la mise en examen des 3 jeunes âgés de 15 à 16 ans pour violences volontaires en réunion. / © F3 Centre
Le juge des enfants a décidé la mise en examen des 3 jeunes âgés de 15 à 16 ans pour violences volontaires en réunion. / © F3 Centre

Les trois lycéens de Châteauroux, soupçonnés d'avoir passé à tabac un jeune garçon de 15 ans qui avait publié sur Facebook des messages de soutien après l'attentat de Charlie Hebdo, ont été mis en examen pour violences volontaires en réunion.

Par L.A, AFP, A.Métais

Les trois jeunes mis en examen pour avoir molesté un autre élève à Châteauroux

Le juge des enfants a décidé la mise en examen des 3 jeunes âgés de 15 à 16 ans pour violences volontaires en réunion.

Ils comparaîtront prochainement en audience ou dans le bureau du juge des enfants. Ils encourent des peines de prison ou des mesures éducatives. Ces trois mineurs étaient inconnus de la justice jusqu'à cette discussion qui avait dégénéré sur Facebook au sujet des attentats terroristes contre Charlie Hebdo. Les adolescents avaient sévèrement molesté un élève de 15 ans du lycée Blaise Pascal de Châteauroux vendredi dernier. Ils l'avaient violemment pris à partie avec une dizaine d'élèves, dans le garage à vélo de l'établissement scolaire. Les agresseurs lui reprochaient d'avoir posté des messages de soutien à Charlie Hebdo sur sa page Facebook. Trois jeunes ont été identifiés comme les principaux agresseurs, ce sont eux qui ont été placés en garde à vue mardi et mis en examen ce mercredi.

 

Le jeune garçon a été sérieusement blessé. Une incapacité totale de travail de huit jours lui a été délivrée. "Ce n'est pas lui qui avait insulté la religion des agresseurs", a assuré le proviseur du Lycée, pour qui l'élève molesté avait rappelé "deux des valeurs de la République que sont la tolérance et la laïcité".

Deux élèves exclus temporairement du lycée

Les trois lycéens ont déjà été convoqués par la direction du lycée. Ils comparaîtront prochainement en commission de discipline. Ils ont reconnu les faits et ont expliqué "s'être énervés". Deux d'entre-eux ont été exclus temporairement de l'établissement en attendant la réunion de la commission de discipline.

A lire aussi

Sur le même sujet

Le Blanc, commune rurale isolée

Les + Lus