Indre : Les deux députés sortants éliminés dès le premier tour

Jean-Paul Chanteguet et Isabelle Bruneau, tous deux députés PS sortants dans l'Indre sont éliminés dès le premier tour. / © Jean-Paul Chanteguet et Isabelle Bruneau / Facebook
Jean-Paul Chanteguet et Isabelle Bruneau, tous deux députés PS sortants dans l'Indre sont éliminés dès le premier tour. / © Jean-Paul Chanteguet et Isabelle Bruneau / Facebook

Sur les deux circonscriptions que compte l’Indre, la vague La République en Marche a eu raison des deux députés PS sortants. Jean-Paul Chanteguet (13,38%) dans la 1ère et Isabelle Bruneau (12.68%) dans la 2ème circonscription sont éliminés dès le premier tour.

Par Amélie Rigodanzo

Dans l’Indre comme au niveau national les candidats socialistes sont les grands perdants de ces législatives. Ce sont donc les deux députés sortants, tous deux sous étiquette PS, qui voient leur candidature balayée dès le premier tour.


Sur la première circonscription :


Jean-Paul Chanteguet, député PS sortant, briguait un sixième mandat. Il était attendu au second tour face à François Jolivet (LREM). C'est donc finalement le candidat dissident LR et tout récemment investit par la République en Marche, François Jolivet, qui arrive en tête du scrutin.

Derrière lui, La candidate du Front National Mylène Wunsch avec 14,05% des voix, a su tirer son épingle du jeu dans cette circonscription essentiellement rurale.

L’élimination de Jean-Paul Chanteguet est donc une surprise, tout comme la place de leader de François Jolivet dans ce premier tour qui, au passage, élimine également sa rivale : la candidate LR Paulette Picard.

En janvier dernier, François Jolivet, maire Les Républicains de Saint-Maur dans l’Indre, annonçait d’abord sa candidature comme dissident Les Républicains. Son parti avait en effet choisi d’investir Paulette Picard, alors Présidente de la CCI de l’Indre comme candidate officielle sur cette circonscription.

Mais début mai, un coup de téléphone au maire de Saint-Maur vient bousculer la campagne.
Au bout du fil Bruno Le Maire lui demande d’être le candidat de la République en Marche sur la première circonscription de l’Indre, proposition acceptée par François Jolivet.


Sur la 2ème circonscription :


La député PS sortante Isabelle Bruneau est également battue dès le premier tour et ne récolte que 12.68% des voix. Elle aussi est pénalisée par son étiquette socialiste.

Quasi inconnue en 2012, elle a profité de ces cinq années pour se faire connaître en arpentant le terrain. Nicolas Forissier (LR) a donc réussi à prendre sa revanche après sa défaite surprise en 2012. Il se qualifie donc au second tour avec 24.39% des voix.

Mais sur cette circonscription encore, c’est la candidate LREM qui se distingue. Sophie Guérin, élue modem investie par La République en Marche se qualifie en tête du scrutin avec 28.6% des voix.


A lire aussi

Sur le même sujet

SUIVEZ LES ELECTIONS SENATORIALES 2017 SUR FRANCE INFO

Florian Truchot, vise le plus haut niveau international en natation

Près de chez vous

Les + Lus