• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • POLITIQUE

Bilan Economique 2018 du Centre-Val de Loire : élève appliqué, peut mieux faire

© A.Heudes
© A.Heudes

L'INSEE Centre-Val de Loire vient de rendre public son bilan économique annuel. Le Centre-Val de Loire suit la courbe nationale, une croissance modérée, mais des incertitudes pour 2019.

Par Alain Heudes

Comme chaque année, il aura fallu attendre près d'un semestre pour découvrir le bilan économique INSEE de l'année précédente. Un délai compréhensible eu égard à la somme de données compilées par l'INSEE Centre-Val de Loire, avec le concours des services de l'Etat et de partenaires régionaux.

EMPLOI -0,4% / CHOMAGE -0,4%

En préambule une comparaison entre les chiffres nationaux et ceux de la région provoque une première interrogation. En 2018, alors que la France aura créée 150 000 emplois de plus qu'en 2017, le Centre-Val de Loire en aura perdu 4000. Fin 2018 il y avait donc 910 000 emplois salariés dans la région, avec un recul marqué dans le Loiret (-0,9%), le Loir-et-Cher (-0,8%) et l'Indre (-0,8%).

La comparaison France/Région est moins défavorable dans l'industrie, qui ne perd quasiment plus d'emplois en Centre-Val de Loire (-0,3%) et en gagne très légèrement au plan national. Le chômage est paradoxalement en léger recul (-0,4%) pour les demandeurs d'emplois de catégorie A, mais cette bonne nouvelle est à relativiser par le résultat de l'année 2017 (-1,2%). En 2018, le taux de chômage régional s'établit à 8,3%. Cela marque une phase économique incertaine, comme le souligne Vincent Bernard, le responsable du Service Etudes de l'INSEE Centre-Val de Loire : 

La résultante de tout cela quand même, c'est qu'au niveau du marché de l'emploi on est plutôt sur une forme de stagnation (...) d'autant plus que c'est la baisse de l'emploi intérimaire qui explique à lui seul tout ça. La baisse de l'intérim peut présenter un certain nombre d'inquiétudes pour 2019 (...) l'industrie et la logistique pourraient être impactées par cette baisse de l'intérim. 

 
Cyril Seguin, Responsable Service Statistique Pôle Emploi CVdL et Vincent Bernard, Responsable Service Etudes INSEE CVdL / © A.Heudes
Cyril Seguin, Responsable Service Statistique Pôle Emploi CVdL et Vincent Bernard, Responsable Service Etudes INSEE CVdL / © A.Heudes

Du côté de Pôle Emploi on préfère voir la bouteille à moitié pleine. La trajectoire régionale, en matière d'emploi, n'est pas très éloignée de celle de la France et il y a des sources d'espoirs pour 2019 selon Cyril Seguin, Responsable du Service Statistique de Pôle Emploi CVdL :

Tous les secteurs devraient être en progression sur l'année 2019, mais il est clair que le secteur des services sera particulièrement dynamique dans notre région, que ce soient les services aux entreprises ou aux particuliers. Peut-être que l'agriculture et l'agro-alimentaire seront un peu en retrait (...) Il y a, à peu près, 4% des offres d'emplois qui n'aboutissent pas faute de candidats.

 

Les exportations en hausse

La vraie bonne nouvelle vient du commerce extérieur du Centre-Val de Loire. 909 Millions d'Euros d'excédent commercial, c'est un record sur la dernière décennie. 3 départements sont les moteurs de ce commerce extérieur, le Loiret, l'Eure-et-Loir et l'Indre-et-Loire. Ils représentent 78,5% des exportations régionales.

Les produits pharmaceutiques et cosmétiques restent les fers de lance à l'export. L'Allemagne est le premier client du Centre-Val de Loire, devant le Royaume-Uni (d'où les inquiétudes liées au Brexit), la Belgique, l'Espagne et l'Italie.
 

Les indicateurs au vert

Le tourisme a connu une année 2018 faste. Nouveau record de fréquentation battu, avec plus de 8 millions de nuitées vendues (+ 2,2% par rapport à 2017), mais une grande dépendance au tourisme européen, les trois-quarts de la clientèle, en commençant par les britanniques (autre préoccupation avec le Brexit), puis les Pays-Bas et l'Allemagne.

L'environnement est préservé en Centre-Val de Loire. 15% d'énergie solaire en plus en 2018 (année la plus chaude en CVdL depuis le début des relevés de Météo France) et une qualité de l'air en amélioration pour Lig'Air, qui l'attribue à la réduction des gaz à effet de serre, obtenue par une baisse de la consommation d'énergies fossiles.
 

Evolution de la population active dans le Centre-Val de Loire depuis 2010

A lire aussi

Sur le même sujet

"BatOloire" : le transport atypique de l'été à Orléans

Les + Lus