Centre-Val de Loire : comment les transports ferroviaires, les bus et les transports scolaires REMI se préparent

Dès l'annonce du déconfinement, les services des transports en commun de la région Centre-Val de Loire ont travaillé sur un plan pour un "retour à la normale" en prenant en compte les règles sanitaires. Ainsi dès lundi 11 mai, TER, bus réguliers et transports scolaires seront à nouveau opérationnels

Les TER reprendront quasi normalement dès le 11 mai
Les TER reprendront quasi normalement dès le 11 mai © Charly Krief - France 3 CVDL
On en sait un peu plus sur le déconfinement à partir du 11 mai concernant les transports en commun REMI de la région Centre-Val de Loire. La circulation des trains interrégionaux et des cars réguliers et scolaires devraient quasiment retourner à la normale, règles strictes sanitaires en plus. L'objectif principal est d'éviter au maximum qu'il y ait trop de voitures sur les routes.

Les TER reprendront sur la quasi totalité des lignes

Dès lundi 11 mai, l'ensemble des lignes ferroviaires de la région seront ouvertes, soit une soixantaine de trains par jour, à l'exception de celle entre Saint-Amond-Montrond et Montluçon, la région AURA ayant fait le choix de ne pas ouvrir à nouveau ses lignes. 

Nous mettrons en place un train sur deux par rapport à d'habitude. Ils seront renforcés pendant les heures de pointe en matinée et en soirée. Si les trains des heures de pointe sont trop chargés, il y aura une possibilité de dédoubler les trains.-Stéphane Coursier, directeur régional TER Centre-Val de Loire.


Afin de respecter la distanciation sociale, les trains disposeront d'une place sur deux. Les 1ères et 2èmes classes seront donc supprimées et seront accessibles à tous indistinctement.

La réussite de la reprise se fera aussi avec les voyageurs qui respectent les règles sanitaires, selon Stéphane Coursier. 


Le masque sera obligatoire et du gel hydroalcoolique sera mis à disposition des passagers. Des agents filtreront les voyageurs en gare avec marquage au sol et les contrôles de police seront renforcés notamment dans les trains à risque. 135 euros d'amende si vous ne disposez pas de réservation, ni d'autorisation et de masque.

Les voyageurs allant travailler (avec autorisations), le personnel soignant et les personnes ayant des difficultés familiales pourront empreinter ces trains. Pour les déplacements supérieurs à 100 km, une attestation devra être remplie pour justifier du caractère impérieux (professionnel ou familial) du déplacement.

Quant aux réservations, pour les abonnés, un système de coupon d'accès, une sorte de réservation, sera mis en place via les applications habituelles. Ces réservations permettront de vérifier que le train n'est pas en sur-occupation.
Pour les non abonnés, un quotat de places sera disponible sur des billets désignés via les applications TER et SNCF, mais aussi auprès des guichets qui rouvriront progressivement. Les réservations seront effectives dès vendredi 8 mai. 
 

Les bus et les transports scolaires 

Pour les cars REMI réguliers, la situation reviendra quasiment à la normale dès lundi 11 mai. Seules deux à trois lignes régulières devront être surveillées de près si la gestion des flux est trop tendue. Comme les trains, une place sur deux sera accessible. Les bus seront systématiquement nettoyés au minimum une fois par jour.

Quant aux transports scolaires, qui représentent près de 2000 lignes dans la région, l'ensemble des bus circulera. Les masques seront obligatoires pour les enfants à partir de 10 ans. Les chauffeurs de bus disposeront d'une double protection : masque et plexiglass. 

"Si besoin, on s'adaptera, explique Philippe Fournier, vice-Président délégué aux Transports et à l’intermodalité de la région Centre-Val de Loire. Depuis un an et demi, tous les bus disposent d'une billettique embarquée. Les enfants badgent systématiquement. Ce qui nous permet de suivre en temps réel le flux. S'il existe des difficultés particulières comme trop d'enfants pour un car, s'il y a des tensions, nous avons prévu des cars de renfort."

Ces pratiques sanitaires pourraient perdurer au delà de la rentrée de septembre prochain.


 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
déconfinement société région centre val-de-loire politique fusion des régions réforme territoriale transports en commun économie transports
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter