• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • POLITIQUE

Centre-Val de Loire : la filière blé dur de Beauce, du champ à l'assiette

Epi de blé dur / © Pixabay
Epi de blé dur / © Pixabay

Les moissons de blé, et notamment celles du blé dur s'achèvent en Beauce. Cette céréale ne représente que 10% de la totalité du blé produit en Centre-Val de Loire. Sa production est 100% régionale, du champ à l'assiette, grâce à l'usine de transformation implantée en Eure-et-Loir.

Par Isabelle Racine

L’épi de blé dur est caractéristique : de longs filaments autour de l'épi. C'est à cette densité que l'on reconnaît le blé dur. En Centre-Val de Loire, on en récolte en moyenne 500 000 tonnes par an.
Cette production fait l'objet de l'attention particulière d'un comité régional blé dur, regroupant des coopératives et des organismes de recherche.
Ces dernières années les surfaces de blé dur ont reculé en raison d'aléas climatiques et techniques car le blé dur est plus sensible à la sécheresse notamment en fin de cycle et plus sujet aux maladies sur les épis. En Centre-Val de Loire, ce blé dur est directement transformé dans la région. C’est dans l’usine de Marboué à côté de Châteaudun en Eure-et-Loir qu’il est cuit à la vapeur à une température supérieure à 100 degrés puis conditionné.

7 000 tonnes de blé dur

Les 7 000 tonnes de blé dur, transformés dans cette usine, viennent d'une centaine de kilomètres à la ronde, essentiellement d'Eure-et-Loir et du Loiret en partenariat avec des agriculteurs associés. En 2015, ils étaient 80. Ils sont désormais 122.

L'aliment fête cette année ses 30 ans. C'est en 1989 qu'un agriculteur beauceron lance l'idée, les chercheurs de l'INRA élaborent ensuite le produit. L'usine Ebly voit le jour en 1996 et le groupe américain Mars assure son succès au cours des années 2000.

Le blé dur a un bel avenir

Les habitudes de consommation des français évoluent : ils mangent moins de viande et se tournent davantage vers les céréales. Le blé dur de Beauce a donc de beaux jours devant lui. L’usine a investi 7 millions d'euros dans une nouvelle ligne de
 
Reportage sur la filière blé dur en Centre Val de Loire
Reportage sur la filière blé dur en Centre Val de Loire - France 3 CVDL - Alain Heudes - Stéfano Lorusso

La production céréalière en Cente Val de Loire

La région Centre-Val de Loire est aussi un acteur majeur de la production céréalière française. Surnommée historiquement le grenier à grains de la France, elle affiche une récolte moyenne de 9 millions de tonnes (Mt) par an, dont 4,9 millions de tonnes de blé tendre (2e région française), 1,8 millions de tonnes d’orge (2e région), 1,5 millions de tonnes de maïs et 500 000 tonnes de blé dur (source Passion Céréales). 

Réparties sur 2,3 millions d’hectares (Mha), les activités agricoles valorisent 60 % du territoire régional (3,9 millions d’hectares). Les cultures céréalières représentent à elles seules 55 % de la surface agricole, soit 1,2 millions d’hectares. On y recense 25 000 exploitations agricoles dont une grande partie (19 000) cultive des céréales. (source Passion Céréales)

 

Sur le même sujet

L'accordéoniste de Pierre Perret vous joue une chanson

Les + Lus