• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • POLITIQUE

Centre-Val de Loire : les restrictions d'eau continuent

Interdiction de pomper dans les cours d'eau / © Grégoire Grichois France 3 Centre-Val de Loire
Interdiction de pomper dans les cours d'eau / © Grégoire Grichois France 3 Centre-Val de Loire

Les arrêtés préfectoraux s'enchaînent pour limiter l'utilisation de l'eau aussi bien chez les particuliers que chez les agriculteurs ou les industriels. A moins de fortes précipitations, cela ne devrait pas s'arranger.

Par Isabelle Racine

Les faibles pluies de l'hiver et du printemps derniers ainsi ques les fortes chaleurs de ces dernières semaines ont conduit à une baisse très importantes des débits naturels de la Loire et de l’Allier. Les préfectures sont donc pris des arrêtés pour restreindre l'utilisation de l'eau.

En Indre-et-Loire

Le département d’Indre-et-Loire se trouve toujours dans une situation de sécheresse grandissante et aucune pluie n’est prévue au cours des prochains jours.
La baisse des débits des cours d'eau se poursuit. De nouveaux cours ont franchi leur seuil d'interdiction de pompage : le Cher, la Claise amont et la Tourmente qui s'ajoutent donc à la Veude, à la Veude de Ponçay, au Négron, à la Bourouse, au Lathan, à la Bresme et aux ruisseaux de Roche, de la Coulée, des Vallées, de Parçay, de Rigny et de la Fontaine Ménard.

Les prélèvements d'eau directs ou indirects dans ces cours d'eau, dans leurs affluents sont interdits à compter du samedi 13 juillet 2019.
De nouveaux cours d'eau ont franchi leur seuil d'alerte : La Creuse, la Manse et l'Arche qui s'ajoutent aux cours d'eau déjà en restriction : l'Indrois, La Cisse, la Claise aval et le Brignon.
Les prélèvements d'eau directs ou indirects dans ces cours d'eau sont restreints à compter du samedi 13 juillet 2019.
 
Restrictions prélèvement cours d'eau Indre-et-Loire
Restrictions prélèvement cours d'eau Indre-et-Loire


L'arrêté préfectoral du 11 juillet 2019 prévoit le maintien de certaines mesures de restriction ou d'interdiction à l'ensemble du département, et en particulier :
► Interdiction de laver les véhicules (en dehors stations professionnelles)
► Interdiction d'arroser les pelouses, les jardins potagers et d’ornement de 10 h à 20 h
► Interdiction de remplir les piscines privées, les bassins d’agrément, les plans d’eau et les étangs
► Interdiction d'alimenter les plans d’eau à partir d’un cours d’eau et de vidanger les plans d'eau.


Dans le Cher

Dans le Loiret

L’état des ressources en eau dans le département du Loiret nécessite des mesures de limitation des usages de l’eau.
Les mesures de débits réalisées fin juin et début juillet démontrent que de nombreux cours d’eau du département ont franchi des seuils de sécheresse :

► débit inférieur au seuil d’alerte : Notreure, Ouanne, Aveyron
► débit inférieur au seuil d’alerte renforcée : Bec d’Able, Bonnée, Solin, Loing amont
► débit inférieur au seuil de crise : Loiret-Dhuy, Milleron, Ru de Pont Chevron, Trézée –
Ousson, Sange, Ardoux, Cosson, Avenelle-Ethelin, Puiseaux, Vernisson, Bezonde.

L’ensemble des mesures de restriction temporaires sont reprises dans un arrêté préfectoral signé le 4 juillet 2019 qui constate le franchissement des débits seuils et met en oeuvre des mesures de limitation provisoires des usages de l’eau. 
Concernant la nappe de Beauce, le secteur Montargois est passé en situation de crise, ce qui conduit à l’interdiction des prélèvements en nappe du samedi 8h au lundi 8h, soit 48h consécutives. 
 
Communes concernées par la limitation provisoire de l'usage de l'eau
Communes concernées par la limitation provisoire de l'usage de l'eau


Quelques explications

Le déficit de pluviométrie cumulée depuis septembre 2018 sur l’amont du bassin de la Loire et de l’Allier cumulé aux épisodes récents de forte chaleur, a conduit à une forte baisse des débits naturels de la Loire et de l’Allier.
Le débit de la Loire, mesuré à Gien, est passé sous le seuil de référence de 60 m³/s, le 1er juillet 2019. Ce franchissement a conduit le préfet coordonnateur de bassin, préfet de la région Centre-Val de Loire, à activer le niveau 1, niveau de vigilance, du canevas de mesures de restriction coordonnées sur la Loire et l’Allier. Le niveau de vigilance prévoit la sensibilisation de tous les acteurs et l’avertissement sur le risque d'insuffisance des retenues en cas de sécheresse sévère et prolongée.
Les pouvoirs publics en appellent au civisme des tous en adoptant une gestion économe et précautionneuse de l’eau.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Le doublement du pont de Jargeau fait toujours débat

Les + Lus