CES Las Vegas 2020 : retour vers le futur et retour aux sources

LG Electronics présente le LG OLED Waves, au CES Las Vegas 2020. / © Robyn Beck / AFP
LG Electronics présente le LG OLED Waves, au CES Las Vegas 2020. / © Robyn Beck / AFP

En plus des habituels gadgets futuristes, le monde de la tech s'aventure à donner un coup de pouce à l'environnement. 

Par Yacha Hajzler

Fort de 175 000 visiteurs cette année et de 4000 exposants, le Consumer Electronics Show (CES) de Las Vegas confirme son statut de plus grand salon mondial de l'innovation technologique pour le grand public. C'est notamment là-bas qu'on a découvert le jeu vidéo Pong (1975), le DVD (1996) ou la console Xbox (2001).
 

L'ordinateur et le potager 


Cette année, cette grande foire à l'innovation a de nouveau mis en avant des produits étonnants, futuristes, mais aussi des objets qui combinent nouvelles technologies et préoccupations environnementales. La startup française MyFood présentait par exemple ses serres connectées personnelles et personnalisables selon votre espace disponible ou le climat dans lequel vous vivez. 
Bien plus "Retour vers le futur", l'entreprise américaine Sarcos Robotics a présenté un exosquelette permettant de souveler sans effort jusqu'à 90kg. De quoi ouvrir des perspectives pour l'industrie, et des inquiétudes sur le détournement des nouvelles technologies à des fins malfaisantes. 


Le Centre-Val de Loire représenté 


Deux startup régionales se trouvaient dans les allées du CES cette année, malgré le coût élevé du voyage et du stand.
 
  • Altyor

Fondée en 2012 et basée à Saint-Cyr en Val, Altyor est à l'origine de la marque NodOn, surtout connue pour son interrupteur intelligent. Altyor oeuvre aussi comme prestataire pour d'autres marques comme Unistellar, qui a pu développer un téléscope amateur hyperpuissant. 
Parmi les entreprises qui font appel à Altyor pour des projets aussi divers qu'innovant, plusieurs ont fait partie du classement Forbes des startup françaises les plus inventives.
 
  • Paotscan par Oxystress

La startup de Vierzon est venue proposer au CES sa technologie "Paotscan" pour mesurer et lutter contre ce que l'on appelle le "stress oxydatif". Une condition qui survient lorsque notre corps est saturé de molécules potentiellement nocives et que les antioxydants ne peuvent plus agir. 

Paotscan, comme l'explique son créateur, est un capteur sensoriel capable de vous donner un diagnostic de santé, mais aussi de vous proposer des solutions. 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus