Cet article date de plus de 3 ans

Championnats d'Europe d'athlétisme 2018 : bilan décevant pour les athlètes du Centre-Val de Loire

La 24e édition des championnats d'Europe d'athlétisme qui se déroule actuellement à Berlin (Allemagne) et ce jusqu'au 12 août n'a pas forcément réussi aux sportifs du Centre-Val de Loire.
Même s'ils ne sont pas encore terminés, ces championnats d'Europe d'athlétisme 2018, qui se déroule jusqu'au 12 août à Berlin (Allemagne), n'auront pas été marqués par les performances des athlètes du Centre-Val de Loire.

Les sportifs licenciés à Orléans, Tours ou Blois ont soit raté leur compétition ou fait face à des adversaires bien trop forts pour eux. Retour sur leur prestation respective.
 

La déception d'Amaury Golitin

Pour ses premiers championnats d'Europe, le sprinter Guyanais d'Orléans, Amaury Golitin, est totalement passé à côté de sa compétition. Qualifié directement pour les demi-finales, Amaury Golitin, au vu de ses récentes performances (10''07), nourrissait beaucoup d'espoir dans le camp tricolore. Mais le jeune sportif a terminé 8e et dernier de sa course en 10''55. C'est  le moins bon temps des demi-finales. 
 

Résultat honorable et historique pour Lucie Champalou

Pour une première, la Tourangelle de 28 ans Lucie Champalou, a signé une honorable 14e place sur le 50km marche, hier à Berlin. Un résultat historique également malgré l'absence de médaille puisqu'en bouclant la course en 4h52'38, la marcheuse de l'A3 Tours est devenue la première Française a terminer un 50km marche dans un grand championnat [le 50km dames est disputé dans un grand championnat depuis 2017].
C'est la Portugaise Ines Henriques (38 ans) qui a été sacrée championne d'Europe. La championne du monde 2017 et détentrice du record du monde chez les femmes a dominé la concurrence en signant un chrono de 4h09'21. Soit 43 minutes et 17 secondes de mieux que Lucie Champalou.

L'Ukrainienne Alina Tsvily (4h12'44) et l'Espagnole Julia Takacs (4h15'22) complète le podium.
 

Lolassonn Djouhan loin de la cour des grands

Le natif de Montargis, Lolassonn Djouhan, avait franchi avec succès les qualifications du lancer du disque, avec un jet à 62,54 m, mardi à Berlin. Âgé de 27 ans, le sportif du l'EC Orléans-CJF s'était classé à la 9e place des 12 qualifiés.

Mais pour sa première grande finale, le niveau s'est avéré trop élevé. Lolassonn Djouhan a terminé seulement 10e avec un lancé à 61,89 m. C'est le champion du monde lituanien Andrius Gudzius (68,46 m), qui a été couronné grâce à un dernier essai à 68,46m, devant son dauphin de Londres 2017, le Suédois Daniel Stahl (68,23m). 

Le triple champion du monde (2009, 2011, 2013) et champion olympique (2012) allemand Robert Harting a de son côté mis un terme à sa brillante carrière devant son public avec une 6e place.
  

16e place pour Sophie Duarte sur 10 000m

Elle avait promis de "donner son maximum", mais cela n'a pas suffit. Sophie Duarte (37 ans) a terminé 16e du 10 000m dames, en 33min 56'57. La marcheuse de l'A3 Tours a fini loin derrière l'Israélienne Lonah Chemtai Salpeter (31min 43'29) sacrée championne d'Europe.
  

Emilie Menuet

Alignée sur le 20 km marche, la marcheuse de l'AJ Blois-Onzain Emilie Menuet (26 ans) effectuera sa course samedi 11 août, à partir de 9h05.


Pour suivre les performances d'Emilie Menuet ce samedi 11 août :
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
sport athlétisme