Château de Chambord : une réouverture attendue

"Toutes les mesures sont prises pour assurer la protection des personnels et des visiteurs : marquage au sol, port du masque obligatoire dans le château, bornes de gel hydro-alcoolique", » a annoncé Jean d’Haussonville, directeur général du château de Chambord. Il rouvre ce vendredi 5 juin.
 

Le château de Chambord est accessible aux personnes à mobilité réduite mais uniquement les jardins et le rez-de-chaussée
Le château de Chambord est accessible aux personnes à mobilité réduite mais uniquement les jardins et le rez-de-chaussée © Marine Rondonnier-France 3 CVDL

Le château de Chambord rouvre ses portes vendredi 5 juin, après 3 mois de fermeture au public. Les réservations et la fréquentation du site internet du château sont en hausse. "Depuis le 16 mars, la fréquentation du site internet de Chambord a bondi de 89%. Sur les réseaux sociaux, plus de 22 millions de personnes ont été touchées par les publications", commente Jean d'Haussonville, directeur général du domaine royal

Une ouverture attendue par les visiteurs de la région et de toute la France qui pourront dès ce vendredi 5 juin emprunter l’escalier à double-révolution conçu par Léonord de Vinci. Mais attention : un sens de circulation est mis en place pour circuler sans se croiser.

parcours de circulation dans le château de Chambord
parcours de circulation dans le château de Chambord © Communication Château de Chambord

"C’est une renaissance pour notre château. On a besoin que les gens reviennent visiter ce patrimoine de toute beauté. ayons confiance en l’avenir comme par le passé", Jean d’Haussonville, directeur général

Les visiteurs sont encouragés à réserver leur billet en ligne en amont sur le site internet de Chambord. Par ailleurs le port du masque sera obligatoire à l’intérieur du château.

Le nombre de visiteurs n’est pas limité.

Aucune visite guidée du monument n'est prévue au mois de juin. Il faudra attendre le 22 juin pour savoir si les rassemblements de plus de dix personnes seront possibles. La location de l’HistoPad, une tablette interactive, permettra aux visiteurs étrangers d’appréhender la visite. La location de voiturettes électriques, barques, vélos reste possible depuis l’embarcadère

Un hectare et demi cultivé par le personnel de Chambord pendant le confinement

Depuis le début du confinement, le potager et le jardin ont été entretenus par deux jardiniers et deux maraîchers, le personnel administratif et d’acceuil ont aussi travailler la terre. "Le comptable de Chambord est venu par exemple aider à récolter les légumes. On avait du temps devant nous, ça nous a fait du bien de revenir à l’essentiel", se réjouit Jean d'Haussonville.  

Les paniers de légumes biologiques des jardins-potagers sont proposés aux visiteurs dans la Halle d’accueil. L’hôtel "Le Relais de Chambord" rouvre à cette même date. Il en va de même pour les restaurants et les commerces de la place Saint-Louis.

Une perte de 50 % du chiffre d’affaire, gèle des recrutements pour l’année

Le tourisme représente 95 % de l’activité, 215 emplois ont été maintenus, mais les travaux suspendus. Les 6 hectares de jardin à la Française "ont laissé place à la nature aux oiseaux". Le 15 juin, les visiteurs européens pourront de nouveau circuler librement. "On a besoin de leur présence, on espère voir des cars arriver au château", espère le président.

 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
chambord culture patrimoine tourisme économie coronavirus santé société crise économique
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter