Aéronautique : à Chârost, dans le Cher, l’entreprise Sandvik qui menaçait de fermer trouve un repreneur

Menacée de fermeture l'usine de pièces aéronautique de Chârost, détenue par l'entreprise suédoise Sandvik vient d'être reprise. Tecalemit Aerospace, autre spécialiste de la fabrication de pièces aéronautiques, va y installer sa deuxième usine en Centre-Val de Loire. 

© MAURITZ ANTIN/EPA/MaxPPP

Depuis octobre 2020, les salariés de l’usine Sandvik de Chârost étaient dans l’attente d’une bonne nouvelle. L’entreprise suédoise de pièces destinées à l’automobile et l’aéronautique avait annoncé vouloir quitter son site du Cher contrainte, selon ses dires, par les conséquences économiques de la crise sanitaire. Seule alternative pour que les 51 salariés de l’usine puissent conserver leurs emplois : trouver un repreneur. 

C’est désormais chose faite. Tecalemit Aerospace, autre fournisseur de pièces aéronautiques déjà implanté à Blois, va s’installer à Chârost. Une nouvelle dont s’est félicité fièrement la députée du Cher Nadia Essayan saluant une "excellente nouvelle". 

"Je salue le travail qui a été fait ces dernières semaines à la fois par la direction, les négociateurs, les élus locaux investis et l’État", déclare la députée dans un communiqué. Avant d’assurer que "le personnel sera entièrement repris". Une bonne nouvelle pour les 51 employés qui restaient jusqu'alors menacés de licenciement. 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
aéronautique économie