Fermeture et suppression de postes dans deux usines Sandvik du Centre-Val de Loire

L'entreprise Suédoise Sandvik annonce la fermeture de ses usines à Orléans-La Source et à Charost (Cher). De nombreux licenciements sont prévus.

Les deux usines sont contraintes à la fermeture faute de compétitivité.
Les deux usines sont contraintes à la fermeture faute de compétitivité. © MAURITZ ANTIN /MAXPPP
Après la fermeture en 2018 de son usine à Fondette, l'entreprise industrielle suédoise Sandvik ferme ses usines d'Orléans-La Source et de Charost, entrainant ainsi le licenciement respectif de 81 et 51 salariés. 

Dans l'usine installée à Orléans depuis 1976, 48 salariés en charge de la production d'outils, 24 du service clients et 9 dans la recherche et le développement sont concernés par ce licenciement prévu au printemps prochain, selon nos confrères de la République de l'Est. L'usine de Charost cesse, quant à elle, toute activité sur son site si elle ne trouve pas de repreneur. .

La direction se dit "consciente de la période difficile qui s'ouvre pour les salariés concernés". Elle s'engage à minimiser les conséquences sociales, proposera des aménagements de fin de carrière et des accompagnements leurs seront proposés.

Le groupe Sandvik est spécialisé dans les outils coupants, destinés notamment à l'automobile et l'aéronautique. Ces marchés n'ont pas été épargnés par la crise sanitaire et les difficultés du secteur tendent à perdurer puisqu'elles sont prévues jusqu'en 2023/2024.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
industrie économie emploi