24h du Mans : l'écurie berruyère Signatech Alpine s'impose dans sa catégorie et décroche le titre mondial

Nouvelle victoire aux 24h du Mans et titre de champion du monde pour les pilotes de l'écurie berruyère Signatech Alpine. / © F3 Centre-Val de Loire
Nouvelle victoire aux 24h du Mans et titre de champion du monde pour les pilotes de l'écurie berruyère Signatech Alpine. / © F3 Centre-Val de Loire

L'Alpine A 470 numéro 36 s'est imposée dans sa catégorie, la LMP2, et a décroché le titre mondial d'endurance. Le Nivernais Nicolas Lapierre a passé la ligne d'arrivée en 6ème position, à 17 tours des Toyota.

Par Christelle Chapiotin

L'histoire se répète, mais c'est une bonne chose pour l'écurie berruyère Signatech Alpine qui remporte pour la 2e année consécutive les 24h du Mans dans la catégorie LMP2, et qui décroche par la même occasion le titre mondial d'endurance.

La lutte a été âpre, avec TDS Racing, parti en pôle, et surtout avec G-Drive Racing, qui a pris le contrôle des opérations en début de course et mené la ronde durant la nuit.

Suite à un problème mécanique l'équipe russe a été immobilisée dans les stands durant 20 minutes, le temps pour l'écurie berruyère de reprendre la tête de la course, et de la conserver jusqu'à l'arrivée finale.
 

Deux Oreca complètent le podium LMP2 de ces 24h du Mans, l'écurie de Jackie Chan termine 2e, à un tour, devant le TDS Racing, avec à son bord un certain Loïc Duval, pilote eurélien.
 


A noter, toujours en LMP2, la 5e place d'IDEC SPORT, avec un autre pilote d'Eure-et-Loir, Paul-Loup Chatin.

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus