• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • POLITIQUE

6 disques à ne pas manquer dans l'exposition “Européens” au Printemps de Bourges

Exposition Européens ! avec la discothèque de Radio France / © Cécile Mette
Exposition Européens ! avec la discothèque de Radio France / © Cécile Mette

La discothèque de Radio France organise une exposition de disques vinyles sur le thème de l'Europe. Cela se passe dans la Maison du Printemps de Bourges, place Séraucourt. Les équipes présentes sur place nous ont guidé vers leurs coups de coeur.

Par E. Bruzat et C. Mette

Françoise Hardy - Find me a boy (1964)

Pochette du disque de la chanteuse Françoise Hardy / © C. Mette
Pochette du disque de la chanteuse Françoise Hardy / © C. Mette

"Find me a boy" est la version anglaise de "Tous les garçons et les filles", chanson sortie en 1962. A cette époque, l'industrie musicale veut capitaliser sur ses "tubes" et prend l'habitude de faire enregistrer les morceaux qui marchent dans plusieurs langues. Françoise Hardy se retrouve donc à multiplier les enregistrements de ses chansons en espagnol, allemand, italien... 

Sa version anglaise lui vaut une petite renommée outre-Manche. Si bien qu'en 1994, elle enregistre un duo avec le groupe so British "Blur" qui figure sur leur album The Great Escape
Pour l'anecdote, Françoise Hardy a même enregistré des chansons pour l'Afrique du Sud, en français cette fois-ci ! Des morceaux qui ne sont jamais sortis en France. 
 

France Gall - Poupée de cire, Poupée de son (1965)

Pochette du disque de la chanteuse France Gall, Poupée de cire poupée de son / © C. Mette
Pochette du disque de la chanteuse France Gall, Poupée de cire poupée de son / © C. Mette

Avant de devenir l'immense tube de France Gall, Poupée de cire, Poupée de son est d'abord LE morceau qui lui permet de remporter l'Eurovision en 1965... Sous les couleurs du Luxembourg ! Cette victoire lance indéniablement sa carrière et comme tout succès de l'époque, la chanson a droit à de multiples traductions. La discothèque de Radio France dispose même d'un vinyl très rare : celui du morceau en japonais.

Pour rappel, l'Eurovision est né le 24 mai 1956 à Lugano en Suisse. Pour sa première édition, seuls six pays concourrent.

L'exposition présente également le bulletin de déclaration du morceau à la Sacem, signé de la main de Serge Gainsbourg, avec la partition et la première portée de la chanson. 
Pour l'anecdote, Céline Dion remporte l'Eurovision en 1988 avec "Ne partez pas sans moi"... Et pour la Suisse !
 

Jean-Pierre Darras et Philippe Noiret - Consuela (1963)

Pochette du disque de Darras et Noiret / © C. Mette
Pochette du disque de Darras et Noiret / © C. Mette

Ce titre raconte, dans un genre très grivois, l'histoire d'une bonne espagnole. Comme beaucoup de femmes à l'époque, Consuela rejoint Paris en quête de travail et se retrouve au service d'une famille. On doit ce morceau à un duo de cabaret formé par Jean-Pierre Darras et Philippe Noiret pour quelques années et pour la fabrication d'un EP de 4 titres en 45 tours.

Cette chanson démontre comment les Français percevaient leurs voisins et à quel point les clichés ont eu la vie dure dans l'univers musical...  jusque dans les années 80 ! 
 

Lia Dorana - Amsterdam wordt wakker / Il est 5 heures... Paris s'éveille (1968)

Pochette du disque de la chanteuse Lia Dorana / © C. Mette
Pochette du disque de la chanteuse Lia Dorana / © C. Mette
Le succès est immédiat, en 1968, quand Jacques Dutronc sort ce morceau écrit par Jacques Lanzmann‎ et Anne Ségalen. Comme les succès s'exportent très vite, ce titre inonde très rapidement l'Europe. Mais cette fois-ci, ce sont d'autres artistes qui se l'approprient. Lia Diorana enregistre donc "Amsterdam wordt wakker".  Une version quasi-identique à celle de Dutronc... mais dans la langue maternelle de la chanteuse, le hollandais...

Pour l'anecdote, il existe même une version finlandaise ! 
 

Altin Gün - Album On (2018)

Pochette du disque de Altin Gun / © C. Mette
Pochette du disque de Altin Gun / © C. Mette

Groupe hollandais composé de six membres, Altin Gün mélange rock psychédélique, musique traditionnelle turque et pop urbaine. Il faut dire que plusieurs de ses musiciens sont Turcs.

Ce groupe est l'exemple parfait de l'actuel métissage musical européen. Ces dernières années, beaucoup d'artistes et de groupes s'imprègnent de sonorités extra-européennes pour enrichir leur musique. Et l'inverse fonctionne aussi. Preuve, s'il en fallait, de l'utilité des échanges européens...
 

Angèle - Album Brol (2018)

Pochette du disque de la chanteuse belge Angèle / © C. Mette
Pochette du disque de la chanteuse belge Angèle / © C. Mette

Elle est LA révélation de 2018... Et elle est Belge ! Comme elle, depuis le début de la construction européenne, nombreux sont les artistes étrangers, francophones ou non, à avoir rencontré un succès fou chez leurs voisins européens. 

Angèle incarne la version récente de cette success story. Elle vient d'obtenir un disque de platine avec 300 000 exemplaires de son album Brol vendus. Mais avant elle, Sylvie Vartan (d'origine bulgare), Léo Ferré (parents monégasques), Richard Gotainer (d'origine polonaise), Yves Montand (d'origine italienne) entre autres lui ont tracé la voie.  

Nous avons rencontré Romain Couturier, documentaliste à la discothèque de Radio France. Il nous explique le principe de l'exposition :
 


Pour aller plus loin, écoutez les playlists proposées par France Inter sur le thème de l'Europe métissée de 1960 à aujourd'hui :
 
 

A lire aussi

Sur le même sujet

toute l'actu musique

Pourquoi un terminal Pôle Emploi à Artenay ?

Les + Lus