À bord de son tracteur et ivre, un Berrichon tente de semer la gendarmerie de la Nièvre sur l'A77... à 30 km/h

Un Berrichon a été interpellé jeudi 25 février par la gendarmerie de la Nièvre sur l'autoroute A77. D'abord soumis à un contrôle d'alcoolémie, qui s'est révélé positif, il a tenté de prendre la fuite à bord de son tracteur.

Le conducteur berrichon, qui refusait d'obtempérer, a finalement été interpellé par la gendarmerie de la Nièvre.
Le conducteur berrichon, qui refusait d'obtempérer, a finalement été interpellé par la gendarmerie de la Nièvre. © Gendarmerie de la Nièvre

L'histoire pourrait sans doute figurer dans le scénario d'un futur "Slow and furious".

Jeudi 25 février, vers 20 heures, la gendarmerie de la Nièvre reçoit un signalement : un tracteur, équipé d'une imposante remorque, se comporte de manière suspecte sur l'autoroute A77, au niveau de la sortie 24 de Tracy-sur-Loire. 

Un peloton motorisé de La Charité-sur-Loire l'intercepte, bloquant temporairement la circulation sur la D33. Le conducteur du tracteur est soumis à un test d'alcoolémie, qui se révèle positif. Mais alors qu'il doit suivre les gendarmes, l'homme indique qu'il souhaite reprendre ses affaires, laissées dans son véhicule. Surprise : il redémarre pour prendre la fuite.

Course-poursuite à 30 km/h 

Lancé à 30 km/h sur la route, le conducteur du tracteur refuse de s'arrêter et tente plusieurs fois de heurter les véhicules des gendarmes. Finalement, aveuglé par des projecteurs du peloton de surveillance et d'intervention de la gendarmerie de Cosne-sur-Loire, venu en renfort, il finira par couper le contact avant d'être interpellé. 

Complètement ivre, l'individu, originaire du Cher, s'était égaré dans la Nièvre. Il a également été verbalisé à hauteur de 135 euros pour non-respect du couvre-feu. Le Berrichon doit comparaître en septembre prochain devant le tribunal judiciaire de Nevers : il risque 5 ans d'emprisonnement et 75 000 euros d'amende. 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
berry nature parcs et régions naturelles faits divers police société sécurité autoroute économie transports