Bourges : trois mois après, l'Alpine n°36 du team berruyer Signatech-Alpine est déclarée vainqueur des 24H du Mans

Sur le circuit des 24h du Mans, Signatech Alpine a terminé en deuxième position dans la catégorie LMP2. L'équipe russe arrivée en premier a été disqualifié et c'est à l'issue d'une longue procédure que l'équipe Berruyére a été déclaré vainqueur par la FIA (Fédération Internationale Automobile). 

Plus de 3 mois après la course, la F.I.A a entériné ce mardi 2 octobre la victoire de l'Alpine N°36 pilotée par Nicolas Lapierre, Andre Negrao et Pierre Thiriet au 24h du Mans 2018 catégorie LMP2.

Un imbroglio procédural a fait suite à la découverte,après l'épreuve, d'un restricteur de carburant non-réglementaire sur le bolide russe de G-Drive Racing arrivé en tête.

Après la découverte de ce système anormal sur la voiture G-Drive Racing lors de vérification technique, l'équipe Signatech Alpine s'est vu attribuer la victoire avant qu'un recours des Russes ne suspende l'attribution du titre.

Le feuilleton a duré jusqu'au mardi 2 octobre 2018 et l'annonce par la FIA de la victoire de l'Alpine N°36.

Une décision saluée par l'équipe Signaltec par un  tweet victorieux
 



Une décision qui a mis du temps mais qui sauve l'éthique sportive en attribuant officiellement et définitivement la victoire des 24h du Mans à l'Alpine N°36 de Signaltec.
 
L'actualité "Sport" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Sport" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité