CHER. Enfants malades à Mehun-sur-Yèvre : l'école a rouvert sans que les autorités sachent ce qui s'est passé

L'école Marcel Pagnol de Mehun sur Yèvre dans le Cher a rouvert ses portes ce lundi. Elle était restée fermée toute la semaine dernière car plusieurs élèves étaient malades. Depuis le mystère demeure et les parents sont inquiets.

Le 2 décembre dernier, les élèves de l'école Marcel Pagnol de Mehun-sur-Yèvre se sont plaints de maux de tête et de ventre ainsi que de démangeaisons. Après une semaine de fermeture, l'école a rouvert ses portes, mais les parents restent inquiets car la cause des symptômes n'a pas été identifiée !

On n'a pas d'informations écrites. Seulement des informations orales qui se veulent rassurantes,

dénonce un des parents d'élèves. L'ARS (Agence Régional de santé) a mené des investigations sur l'eau, l'air et le chauffage. Selon l'organisme public, il n'y a aucun signe de gravité, toute piste de contagion a été écartée.
L’Éducation nationale a donc choisi de rouvrir l’école en présence de médecins épidémiologistes de la Cellule d’intervention en région (Cire) Centre, ainsi que de deux infirmières de l’Éducation nationale, appuyés par une cellule psychologique.

A près cette matinée de rentrée à l'école, sept enfants souffraient à nouveau lundi de démangeaisons et maux de tête.  
Les médecins épidémiologistes de la Cellule d’intervention en région (Cire) doivent poursuivre leurs investigations. Ils doivent rendre leurs conclusions à la fin de la semaine. Les parents d'élèves ont demandé quant à eux que les éleves soient scolarisés ailleurs. 

► Reportage sur place C. Durchon, P. Lepais. 
L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Centre-Val de Loire
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité