Esport : à Bourges, les 24h du Mans comme si vous n'y étiez pas

Ce 13 juin ont débuté les 24 heures du Mans virtuelle, la version esportive de la célèbre course d'endurance et première édition du genre. Depuis Bourges, l'équipe Signatech-Elf-Alpine a invité les fans de la course à profiter de l'événement.

Sur les écrans, l'équipe berruyère suit les performances de ses poulains lors de ces 24h du Mans virtuelles.
Sur les écrans, l'équipe berruyère suit les performances de ses poulains lors de ces 24h du Mans virtuelles. © F3 / Antoine Wernert

La piste des 24 heures du Mans est restée silencieuse cette année, et le restera jusqu'au 19 septembre. Mais la compétition qui a eu lieu à travers la France ce 13 juin est tout aussi serrée, et pas moins sérieuse. Avec la crise du coronavirus et l'écroulement d'une partie du secteur événementiel, l'esport a bénéficié d'un coup de projecteur complétement inédit. Et a couronné le succès de l'équipe Rebellion Williams esport grâce au pilotage impeccable d'un pilote de simulation polonais de 23 ans, Nikodem Wisniewski.

A Bourges, l'équipe Signatech-Alpine-Elf a suivi de près son Alpine n°36, pilotée à tour de rôle par le simracer de Vitality Nicolas Longuet et les pilotes Thomas Laurent, Andre Negrao et Pierre Ragues, qui a arraché la 26e place

 

24 Heures du Mans Virtual - DIRECT

 

Samedi 13 juin, à 15h, 50 bolides se sont donc alignés sur la grille de départ dans le monde virtuel du jeu de simulation rFactor2. Et les habitués de sport mécaniques ne seront pas dépayés, puisque des pilotes comme Fernando Alonso, Jenson Button ou Charles Leclerc font partie de la course en compagnie aux côtés de leurs collègues esportifs. Et toutes les conditions, de la météo à l'usure des pneurs, sont reproduites à la perfection.

 

Retrouvez bientôt le reportage de S. Dosnes et A. Wernert à Bourges ci-dessous :

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
24 heures du mans sport auto-moto esport
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter