Esport : Solary perd Airwaks et Nikof, deux champions de son équipe Fortnite

Le tourangeau Airwaks, à droite, porte le trophée du tournoi ProAm. / © Fornite France
Le tourangeau Airwaks, à droite, porte le trophée du tournoi ProAm. / © Fornite France

Recrutés par une grosse écurie européenne, deux joueurs quittent la structure indépendante tourangelle. 

Par Yacha Hajzler

"Merci beaucoup Solary et hâte de commencer cette nouvelle aventure". Avec ce petit mot posté sur Twitter, Karim "Airwaks" Benghalia tourne une nouvelle page de l'histoire de Solary. Lui et son binôme Nicolas "Nikof" Frejavise ont annoncé ce 15 février leur départ de la structure tourangelle pour rejoindre l'écurie Vitality. 

Une perte conséquente pour Solary, qui doit dire au revoir à un duo tenu en haute estime sur la scène internationale Fortnite. Airwaks et Nikof, qui se sont classés dans le top 30 lors de la première Coupe du monde de Fortnite en juillet 2019, sont considérés comme l'un des meilleurs duos francophones. Karim Benghalia était aussi l'an dernier l'un des 3 joueurs les mieux dotés en compétition de Solary
Considérée comme l'une des plus grosses structures européennes, Vitality a mis la main dans la poche pour s'assurer que les deux champions arrivent au sommet de leur talent dans ses rangs. Contrairement à de nombreux autres transfert, aucun conflit connu n'est venu larver le départ d'Airwaks et Nikof.
 

"Solary n'est pas à terre"


Le co-fondateur et président de Solary, Sakor "LRB" Ros a exprimé sa tristesse et son affection à ses deux poulains sur le départ. Les deux joueurs ont eux adressé de chaleureux remerciement à la structure au sein de laquelle ils ont construit leur carrière. 
Leur coach, Romain "Samchaka" Melaye, leur a également souhaité une "bonne continuation, ça a été vraiment cool de taffer avec vous". Diego "Taipouz" Mamés Andres, l'un des piliers originaux de Solary, a souligné la capacité de l'entreprise à rebondir. 
Solary n'a en effet jamais caché ses ambitions, d'abord du côté purement sportif. Sakor Ros a largement démontré, depuis l'ouverture de la structure indépendante, sa capacité de "chasseur de tête", notamment avec le recrutement de Carl-Antoni "Carl Jr." Cloutier, plusieurs fois champion du monde sur le jeu de voitures Trackmania. 

L'entreprise joue aussi depuis ses débuts la carte de l'implantation locale, en maintenant le dialogue avec les pouvoirs publics, et des possibilités de projets annexes. La question d'un "bar Solary" est par exemple déjà dans les cartons depuis quelques mois.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus