• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • POLITIQUE

Tours : Solary, réservoir à champions de l'Esport français

Théo "Felkeine" Dumont lors de sa victoire au Masters Tour Seoul.
Théo "Felkeine" Dumont lors de sa victoire au Masters Tour Seoul.

Depuis son lancement, en 2017, l'entreprise tourangelle a eu le nez creux en recrutant ses talents, et affiche désormais un impressionnant palmarès. 

Par Yacha Hajzler, en collaboration avec Breakflip

Il est sans doute encore trop tôt pour être définitif, mais Solary prend le pli du bon vin : il se bonifie avec le temps. Fondée en 2017 à Tours, Solary est une entreprise qui mêle étroitement jeu vidéo professionnel et divertissement. A l'époque, la structure se lance sur la motivation d'une dizaine de joueurs, dont son président actuel Sakor "LRB" Ros. Elle est alors uniquement consacrée au jeu League of Legends.

Petite structure deviendra grande


En 2018, les associés prennent le train en marche et annoncent la création d'une équipe sur le jeu ultra populaire - et ultra doté en compétition - Fortnite. 8 joueurs rejoignent les tourangeaux, avec certains des streamers les plus en vue de la scène francophone dont le très convoité Duong "Kinstaar" Huynh. 
En janvier 2019, l'entreprise décide de renforcer sa présence sur la scène compétitive. Quatre nouveaux jeux s'ajoutent au catalogue : Hearthstone, Super Smash Bros Ultimate, FIFA, et Trackmania Stadium 2. Là encore, Solary fait une belle prise, avec par exemple Carl-Antoni "CarlJr" Cloutier, déjà sacré trois fois champion du monde sur Trackmania. 
 

Les Solary men sont maintenant une bonne trentaine, joueurs compétitifs, vidéastes et entraîneurs. Âgés de 19 à 35 ans, ils ont donné du fil à retordre à leurs adversaires en compétition et ont réussi à inscrire le nom de Solary dans le paysage de l'Esport. 
 

Le tableau de chasse

 
  • Glutonny, la machine à tournois. 

En juillet, il a remporté l'un des plus beau succès de sa carrière, en terminant premier lors de la quatrième édition de l'Albion, un tournoi londonien. 
Annoncé officiellement comme nouveau membre de Solary en janvier 2019, William "Glutonny" Belaïd est considéré comme l'un des meilleurs joueurs européens sur Smash. Depuis son arrivé chez les tourangeaux, il est monté sur le podium de 19 tournois, dont 16 fois en solo. Ses autres victoires, il les a remportées aux côtés de son ami, Nassim "Leon" Laïb. 
 
 
  • Kinstaar, habitué du podium

Arrivés en grande pompe depuis OServ Esport, celui qui est aussi une star des réseaux sociaux n'a pas fait mentir sa réputation. Depuis son arrivée chez Solary, il est monté sur le podium de 9 tournois, dont la grande majorité en duo avec ses confrères Corentin "Hunter" Tardif, Julien "Jbzz" Dupré et James "MzQQQ" Paumard. 

S'il a été personnellement déçu de sa performance aux World Cup Fortnite, il a tout de même réalisé une très jolie performance, en devenant le 26ème meilleur joueur mondial. 
 
 
  • Airwaks, l'homme qui valait (presque) un million

Fin juillet, il a de nouveau remporté un cashprize de 500 000 euros... parti directement dans les caisses de l'association WWF. Avec cinq tournois sur le podium depuis 2018, Karim "Airwaks" Benghalia est le joueur le plus doté en compétition de l'équipe Solary : plus de 900 000 euros au compteur. Il devance largement Kinstaar, pourtant bien doté, au jeu de la machine à sou.

Au-delà des chiffres mirobolants, qui s'expliquent par l'immense popularité du jeu Fortnite, l'ancien joueur de League of Legends et son binôme Nicolas "Nikof" Frejavise sont considérés comme l'un des meilleurs duos francophones. 
 
 
  • Felkeine, le maître de Séoul

En février 2019, Théo "Felkeine" Dumont arrive chez Solary dans la douleur. Avec cinq coéquipiers et anciens coéquipiers, il a claqué la porte de l'ArmaTeam, écurie très en vue. Chez Solary, où ceux qui tiennent les positions d'encadrants revendiquent le dialogue et l'apaisement, on aurait pu le croire en convalescence. 

C'était avant qu'il ne fasse exploser la planète Hearthstone, à seulement 23 ans, en remportant le prestigieux Masters Tour de Séoul, plus de 90 000 euros à la clé, et une renommée elle inestimable. 
 
  • CarlJr et Bren enfoncent le clou 

Arrivés dans le dernier convoi, Carl-Antoni "CarlJr" Cloutier et Brendan "Bren" Seve ont récemment remporté une belle victoire en forme de boomerang. Débauchés de l'écurie du streamer star Zerator (alias Adrien Nougaret), ils y sont revenus pour remporter la Zrt Trackmania Cup 2019, organisée par leur ancien sponsor. 
C'est la première action d'éclat au sein de Solary pour CarlJr, déjà quatre fois vainqueur de cette compétition, et trois fois champion du monde. Son accolyte, Bren, a lui remporté la victoire lors d'un tournoi plus modeste, la Catalane 2019. 
 
  • LRB ramène Lunary sur la scène compétitive

Lunary, c'est le pendant divertissement de l'équipe professionnelle Solary, sur le jeu League of Legends. Sakor "Le Roi Bisou" Ros, dit aussi LRB, et les cofondateurs de la structure, occupent ce poste de premier plan en termes de visibilité. Mais peut-être les streamers avaient-ils quelque chose à prouver, envie de remettre les mains dans le cambouis, ou de troller un peu.

En 2019, les Lunary sont réapparus sur la scène compétitive aux côtés des athlètes professionnels de Solary. Avec un succès qui pourrait bien fermer quelques bouches. Ils ont notamment remporté les Twitch Rivals Europe, LRB se classant même MVP, meilleur joueur de la compétition.
 C'est le cinquième tournoi de l'année où Lunary monte sur le podium avec l'insolence de ceux qui n'ont pas perdu la main. L'équipe Solary, elle, a fait de même pour 5 tournois depuis 2017, mais n'est jamais descendu sous la cinquième place. 
 

Vocabulaire

Esport : jeu vidéo professionnel, compétitions

Streamer : vidéaste qui filme ses parties de jeu vidéo, en direct ou non

Super Smash Bros Ultimate : jeu de combat regroupant tous les héros des franchises Nintendo

FIFA : jeu de football où l'on incarne les joueurs des grandes équipes

Trackmania Stadium : jeu de voiture classique

Hearthstone : jeu de cartes et de stratégie en ligne
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Maltraitance animale : l'ours Mischa soigné en urgence au refuge de

Les + Lus