Cher : en visite dans le Sancerrois, le Premier Ministre annonce 80 millions d'euros pour les viticulteurs

En visite dans les vignes du Sancerrois ce mercredi, le Premier Ministre Jean Castex accompagné de son ministre de l'Agriculture et de l'Alimentation a annoncé 80 millions d'euros pour la filière. 
 

Jean Castex et Julien Denormandie en visite dans les vignes du Sancerrois
Jean Castex et Julien Denormandie en visite dans les vignes du Sancerrois © Céline Durchon/France Televisions
Le Premier Ministre a annoncé 80 millions pour soutenir les viticulteurs. Cette somme complète le plan d'aide de 170 millions d'euros débloqué en mai dernier par le précédent Premier Ministre Edouard Philippe.

J'ai demandé à ce que les aides puissent être distribuées le plus rapidement possible car les besoins en trésorerie sont forts.

Jean Castex, Premier Ministre


Le Premier Ministre était attendu à 10h à Menetou-Salon dans le Cher pour visiter un domaine viticole et échanger avec les viticulteurs. Accompagné du ministre de l'Agriculture et de l'Alimentation, Julien Denormandie, il s'est rendu ensuite à la "La maison des Sancerre" pour rencontrer professionnels et élus. Une visite ministérielle "en soutien à la filière viticole" selon le communiqué de presse de Matignon. Les professionnels de la vigne attendaient beaucoup de cette visite. La filière, comme d'autres, a été très malmenée par le confinement et la crise sanitaire.

La filière a souffert

Alors que les vendanges débutent dans quelques semaines, les mois de confinement ont mis à rude épreuve les viticulteurs et leurs exploitations. Ils n’ont pas pu vendre le vin, les acheteurs et les touristes ne pouvant plus se déplacer dans les caves et les événements festifs étant annulés pour cause de confinement : les ventes de vins ont baissé très fortement. Conséquence : pas de rentrée de trésorerie alors qu’il a fallu assurer le paiement des salaires. En effet, les professionnels n'ont pas eu recours au chômage partiel puisque que les salariés ont continué à travailler dans les vignes.
Durant cette visite, les viticulteurs ont rappelé au Premier Ministre qu'ils sont également confrontés au problème du stockage du vin. En effet, il manque de place dans les caves : le vin n'a pas encore été vendu, il faut mettre en bouteille la récolte de 2019 et faire de la place pour la prochaine vendange. Jean Castex a répondu aux professionnels que le stockage du vin sera aidé et accompagné.

1,5 milliard d'euros de manque à gagner

Pour les viticulteurs, le manque à gagner est estimé à 1,5 milliard d'euros.
Au printemps dernier, le député du Cher François Cormier-Bouligeon (également secrétaire du groupe d’études "Vigne, vin et oenologie" de l’Assemblée Nationale) avait fait plusieurs propositions pour venir en aide aux vignerons : exonération des charges, prise en charge partielle des intérêts intercalaires, aide exceptionnelle au stockage, autorisation des travailleurs détachés pour compléter la main d’oeuvre locale.
Le Premier Ministre de l'époque, Edouard Philippe​​​​​, avait annoncé un plan d'aide de 170 millions d'euros.
 
Le plan de relance sera présenté à la fin du mois d'août. 
Le Premier Ministre s'est voulu optimiste en indiquant "qu'il faut faire de cette crise un levier pour continuer à transformer l'économie du pays et passer cette crise dans les meilleures conditions."
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
viticulture agriculture économie