Cher : la reconversion dans le bio parfois synonyme de lenteur dans le versement des aides

L'agriculture biologique continue de gagner du terrain dans l'Union européenne. Au quotidien, les agriculteurs qui s'engagent dans le bio sont parfois confrontés à de mauvaises surprises financières. Dans le Cher, par exemple, un agriculteur attend toujours qu'on lui verse les aides promises.

L'agriculture biologique a continué de gagner du terrain dans l'Union européenne en 2015, couvrant désormais plus de 11 millions d'hectares, soit plus de 6% de la superficie agricole, selon des chiffres de l'office de statistiques européen Eurostat publiés le 25 octobre 2016.
L'agriculture biologique a continué de gagner du terrain dans l'Union européenne en 2015, couvrant désormais plus de 11 millions d'hectares, soit plus de 6% de la superficie agricole, selon des chiffres de l'office de statistiques européen Eurostat publiés le 25 octobre 2016. © MaxPPP
Dans le Cher, la reconversion dans le bio a été pour certains agriculteurs, synonyme de mauvaise surprise financière.

La totalité des aides promises par la politique agricole commune (PAC) n'aurait pas été versée. 

L'un d'eux, que nous avons rencontré, dit même être dans l'attente de 115 000 euros. Les banques ont fait des avances en trésorerie et commenceraient à s'impatienter.

Les services de l'Etat reconnaissent avoir pris près d'un an de retard dans le versement des aides pour le bio. La conséquence d'un changement d'outil informatique.
durée de la vidéo: 01 min 22
Cher : les aides pour le passage au bio tardent à arriver ©France 3 Centre-Val de Loire

Le succès de l'agriculture bio

L'agriculture biologique a continué de gagner du terrain dans l'Union européenne en 2015, couvrant désormais plus de 11 millions d'hectares, soit plus de 6% de la superficie agricole, selon des chiffres de l'office de statistiques européen Eurostat publiés le 25 octobre 2016.

Au total, 11,14 millions d'hectares dédiés à l'agriculture biologique étaient certifiés ou en cours de conversion en 2015, soit 6,2% de la superficie agricole utilisée (SAU) totale de l'UE.

C'est presque 2 millions d'hectares de plus qu'en 2010. La barre des 10 millions d'hectares avait quant à elle été dépassée en 2012. Seuls deux Etats membres ont vu la superficie consacrée à l'agriculture "bio" reculer entre 2010 et 2015. Le Royaume-Uni a ainsi vu cette part réduite de près d'un tiers (-29%). La tendance aux Pays-Bas a été plus limitée (-4%).
La récolte de carottes bio dans une exploitation près de Hanovre (Allemagne) (Illustration, 24 octobre 2016)
La récolte de carottes bio dans une exploitation près de Hanovre (Allemagne) (Illustration, 24 octobre 2016) © MaxPPP
De plus en plus de producteurs se sont engagés à respecter les principes de l'agriculture biologique: Eurostat en a comptabilisé 271.500 à la fin 2015 dans l'UE, soit une augmentation de 5,4% sur un an.

L'Autriche, pays le plus bio

Quatre Etats membres, l'Espagne, l'Italie, la France et l'Allemagne, concentrent plus de la moitié (52%) de la superficie totale consacrée au bio et du nombre total de producteurs.

Le pays le plus "bio" dans son agriculture est l'Autriche, qui y consacre un cinquième de sa surface agricole (552.000 ha), suivie de la Suède (17%, soit 519.000 ha). L'Estonie, la République tchèque, l'Italie et la Lettonie affichent des taux de plus de 10%.

En revanche l'agriculture biologique était peu développée à Malte (0,3%, 30 ha), en Irlande (1,6%, 73.000 ha) et en Roumanie (1,8%, 246.000 ha). Eurostat précise que l'importance du secteur "bio" est moindre dans les régions de plaines où les systèmes de productions plus intensifs sont prédominants. 
Un élevage bovin bio (Illustration, archives).
Un élevage bovin bio (Illustration, archives). © MaxPPP

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
agriculture bio agriculture économie agro-alimentaire perche
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter