Dans le Cher, les élèves des écoles primaires peuvent tomber le masque depuis lundi 18 octobre

Publié le
Écrit par Elsa Cadier
Les élèves des écoles primaires du Cher sont autorisés à tomber le masque
Les élèves des écoles primaires du Cher sont autorisés à tomber le masque © Maxppp/PHOTOPQR/L'UNION DE REIMS/Karen Kubena

Depuis lundi 18 octobre, les élèves de primaire du Cher ont l'autorisation de ne plus porter le masque en classe. Le département est le dernier de la région Centre-Val de Loire a obtenir ce feu vert du Gouvernement

Les petits élèves des écoles primaire du Cher, du CP au CM2, peuvent à nouveau voir leurs visages en classe et ce depuis le lundi 18 octobre. 

Douze nouveaux départements autorisés à tomber les masques en primaire

Depuis lundi 18 octobre, les enfants scolarisés dans douze départements sous la barre des 50 cas de Covid pour 100.000 habitants, ne portent plus le masque en classe.

Après l'Eure-et-Loir (le 11 octobre), le Loiret, le Loir-et-Cher, l'indre-et-Loire et l'Indre (le 4 octobre), c'est au tour du département du Cher d'autoriser les élèves d'école primaire à enlever le masque, le dernier en région Centre-Val de Loire. 

79 départements sans masque à l'école

Les douze nouveaux départements sans masque à l'école rejoignent les 67 autres concernés par cette mesure depuis le 4 octobre. Les élèves de primaire portaient le masque depuis près d'un an, mais le Gouvernement a autorisé la levée des masques dans les départements où le taux d'incidence se stabilise au-dessous du seuil de 50 pour 100.000 habitants. Les enseignants, eux, doivent continuer à le porter.

►Décret du 6 octobre

Les écoliers de Lozère se masquent à nouveau

En Lozère en revanche, le taux d’incidence a dépassé les 100 cas pour 100.000 habitants. Les élèves du primaire devront donc à nouveau porter le masque.

 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.