Cher : un policier de la CRS 52 de Sancerre se suicide avec son arme de service

Mercredi soir, un policier affecté à la CRS 52 de Sancerre dans le Cher a mis fin à ses jours avec son arme de service. C'est le 21e suicide dans la police nationale depuis le début de l'année

Un policier de la CRS 52 à Sancerre s'est suicidé avec son arme de service
Un policier de la CRS 52 à Sancerre s'est suicidé avec son arme de service © Philippe LOPEZ / AFP

Un policier affecté à la Compagnie Républicaine de Sécurité (CRS) 52 de Sancerre dans le Cher, a mis fin à ses jours dans la nuit de mercredi 8 à jeudi 9 juillet, avec son arme de service. L'homme, âgé d'une quarantaine d'années était père de deux enfants. Fortement affectés par la perte du brigadier chef  Dupetit, ses collègues se sont retrouvés dans la journée pour se soutenir.
" C'était quelqu'un de très dynamique qui aimait son métier. Il était reconnu professionnellement et très apprécié, indique le commandant Desmarescaux. 

Une geste non lié à son métier

Pour l'heure, on ne connait pas la raison exacte de ce geste désespéré, mais le contexte professionnel semble être écarté. "Je pense que c'est un geste totalement personnel, ajoute le commandant la voix triste. On se reproche d'ailleurs de ne pas l'avoir vu. On savait qu'il y avait des troubles dans son couple, mais on n'a pas remarqué de changement d'attitude chez lui."
La compagne du brigadier chef Dupetit fait également partie de la CRS 52. 
 

Une série de suicide dans la police nationale

Il s’agirait du 21ème suicide dans la police nationale depuis le 1er janvier, alors que trois autres policiers se sont donnés la mort en France au court de ces onze derniers jours. En 2019, ce sont 59 policiers qui ont décidé de s’ôter la vie selon les chiffres officiels.

Le ministère de l’Intérieur a mis en place une cellule psychologique : 0805 230 405. Cette ligne est disponible 24h/24.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
police société sécurité faits divers
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter