Témoignage d'un dentiste à Sancoins dans le Cher : “ Nous nous sentons délaissés dans cette crise ”

Philippe Raynaldy, chirurgien dentiste à Sancoins dans le Cher ne peut plus recevoir de patients faute de masques FFP2. / © Stéphane Dosne-France Télévisions
Philippe Raynaldy, chirurgien dentiste à Sancoins dans le Cher ne peut plus recevoir de patients faute de masques FFP2. / © Stéphane Dosne-France Télévisions

Ce n'est pas vraiment un coup de gueule mais plutôt un constat amer : Philippe Raynaldy, chirurgien dentiste à la Maison de santé de Sancoins dans l'Est du Cher, se sent comme oublié dans cette crise du Coronavirus. Faute de masques FFP2, il ne peut plus recevoir de patients. 

Par Marine Rondonnier

On a mis en place une plateforme téléphonique pour faire de la télémédecine dentaire et on fera des prescriptions par ordonnance pour soulager nos patients. 

Philippe Raynaldy est un des trois dentistes de la Maison de santé de Sancoins dans l'Est du Cher. Faute de masques de haute protection FFP2, il ne peut plus recevoir de patients. 
" Apparemment il y a une pénurie de masques FFP2. Ils ne sont toujours pas arrivés dans le Cher. Et quand ils arriveront, ils seront distribués à nos amis médecins généralistes et aux infirmières. Nous les dentistes, on aura rien. "
 

Sans masque FFP2, impossible de soigner les dents d'un patient

Ce dentiste a pourtant des masques chirurgicaux mais ils ne suffisent pas. " Nous sommes à 30 cm de la bouche de nos patients. Avec nos instruments, on pulvérise de l'eau dans la bouche des patients. Le patient comme nous même, la recevons dans le visage, la respirons. C'est ce qu'on appelle la contamination croisée. Si on n'a pas les masques FFP2 mais seulement les masques chirurgicaux, on peut contaminer un patient ou être contaminé par lui s'il est corona-positif.
 
La Maison de Santé de Sancoins compte trois dentistes et deux kinésithérapeutes qui ne peuvent plus recevoir de patients. / © Stéphane Dosnes -France Télévisions
La Maison de Santé de Sancoins compte trois dentistes et deux kinésithérapeutes qui ne peuvent plus recevoir de patients. / © Stéphane Dosnes -France Télévisions
A la Maison de santé de Sancoins, seuls les 4 médecins généralistes reçoivent encore des patients. Les trois dentistes et les deux kinésithérapeutes viennent pour répondre à leurs patients par téléphone mais ils ne peuvent plus pratiquer leur spécialité. 


Le Cher compte 140 dentistes. Tous partagent le sentiment  de Philippe Raynaldy : " Nous nous sentons un peu comme les oubliés de la profession médicale. Nous aussi on aimerait rendre service à nos patients mais il faut nous donner les moyens techniques et pratiques de pouvoir le faire. "
 

Les masques devaient arriver ce mercredi pour traiter les urgences

Suivant les directives reçues dimanche soir de la part du Conseil national de l'ordre des chirurgiens-dentistes, les 140 praticiens du département du Cher avaient cessé leurs activités courantes depuis lundi matin. Ils devaient assurer seulement les urgences mais ils n'ont toujours pas reçu les masques. 
 



Le Conseil de l'Ordre des chirurgiens-dentistes du Cher a mis en place une ligne téléphonique pour les patients qui n'ont pas dentiste-traitant :  le 07.80.45.62.47. Le régulateur se charge de leur répartition.

Pour les autres, il faut appeler le secrétariat de son dentiste et vous pourrez consulter par téléphone.

Dans chaque département, le conseil départemental a désigné des chirurgiens-dentistes régulateurs qui réceptionneront les appels des patients et les redirigeront vers les chirurgiens-dentistes de garde en fonction de l’urgence.
 

Sur le même sujet

Les + Lus