• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • POLITIQUE

Le créateur d'une marque de vêtement à Vierzon lance une équipe d'e-sport

Une capture d'écran du jeu vidéo Call of Duty. / © Eighteen Clothing
Une capture d'écran du jeu vidéo Call of Duty. / © Eighteen Clothing

Fondateur de Eighteen clothing, une ligne de vêtements tournée vers les jeunes, Félix Gimenez va lancer une équipe de sport électronique pour donner plus de visibilité à son business. Et se faire plaisir. 

Par Camille Belsoeur

Sur le Tour de France, les coureurs portent depuis des années les marques des sponsors qui financent leur équipe. Signe de son succès croissant, le e-sport (contraction de "sport électronique") suit la même voie. En France, les meilleurs joueurs de jeux vidéo en compétition sont payés pour porter les couleurs de marques, souvent spécialisées dans l'univers du e-sport. Plus récemment, ce sont les clubs de Ligue 1 de football qui ont créé leurs propres équipes pour participer à Fifa, la plus célèbre des simulations virtuelles de football.

LIRELe e-sport en Centre-Val de Loire 

Installé à Vierzon, Félix Gimenez veut surfer sur cette vague. Ce jeune entrepreneur a créé la marque de vêtements Eighteen Clothing, disponible à la vente sur internet. "Nos vêtements, qui sont inspirés du style américain avec des motifs comme des battes de base-ball sur nos tee-shirts ou casquettes, ont beaucoup de succès auprès des jeunes. On a ajouté des collections avec des visuels du Berry et ça marche très bien". Un business florissant qui pousse Félix Gimenez à envisager pour bientôt l'ouverture d'une boutique à Vierzon. 
 
Le logo de l'équipe e-sport Eighteen Gaming. / © Eighteen Clothing
Le logo de l'équipe e-sport Eighteen Gaming. / © Eighteen Clothing
 
 

"Le e-sport est devenu une vitrine"


Mais, la vitrine la plus chatoyante de Félix Gimenez pourrait être celle du e-sport. Ce fan de jeux vidéo planche avec son frère sur la création de deux équipes qui participeraient aux compétitions de e-sport pour les jeux Call of Duty (combat) et Fifa (football).

"Avec mon frère Axel, nous sommes tous les deux fans de jeux vidéos. Et je voulais allier mes deux passions : les vêtements et le e-sport. Il y a beaucoup de joueurs dans la région, à Vierzon ou à Bourges, et depuis mon annonce nous sommes débordés par le flux médiatique. Nous avons déjà reçu 12 CV de gamers qui veulent intégrer notre équipe. Des joueurs professionnels nous ont aussi envoyé des messages de soutien", confie Félix Gimenez.   

Les joueurs sponsorisés par Eighteen Clothing porteront les vêtements de la marque lors de leurs compétitions pour en accroître la notoriété. "Nous n'avons pas les moyens de les payer, mais on leur offrira toute notre ligne de vêtements. Ce qui fait une belle dotation. En contrepartie, ils porteront la tenue lors des LAN (compétitions d'e-sport). Le e-sport est devenu une vitrine", ajoute Félix Gimenez.
 
 ​​​

"Il y a une vision sur le long terme"

Les frères Gimenez ont nommé Trazeer, un joueur de l'Oise qui s'était classé dans le top 10 européen sur un tournoi du jeu Call of Duty il y a quelques années, comme le capitaine de leur équipe e-sport. Âgé de 22 ans mais déjà expérimenté dans un univers où après 25 ans les gamers n'ont plus les réflexes assez affûtés pour rivaliser avec les meilleurs, Trazeer a assisté à l'évolution rapide du e-sport ces dernières années. 

"De plus en plus de joueurs intègrent des teams sponsorisées où ils sont payés en salaire ou reçoivent des équipements. C'est la première fois que je vais représenter une marque et ça me plaît bien. Cela me donne de la visibilité. Quand vous êtes avec une marque vous savez qu'il y a une vision sur le long terme, un projet", raconte Trazeer. 

L'équipe Eighteen Clothing, si elle est au complet d'ici là, devrait participer à un premier tournoi à Paris les 17 et 18 novembre.  

A lire aussi

Sur le même sujet

"BatOloire" : le transport atypique de l'été à Orléans

Les + Lus