Climat : octobre 2023, mois d'octobre le plus chaud jamais enregistré dans le monde selon Copernicus

La chaleur exceptionnelle enregistrée en octobre est historique. C’est le cinquième record mensuel consécutif annonce l’observatoire européen Copernicus. La région Centre-Val de Loire a, elle, connu 40 records de chaleur le mois dernier.

Juin, juillet, août, septembre et désormais octobre. Les records de chaleur ne cessent de se succéder en 2023. Ce mercredi 8 novembre le programme européen Copernicus chargé du climat annonce dans son dernier rapport que le mois d’Octobre 2023 est le plus chaud jamais enregistré sur Terre. De plus, c’est donc le cinquième mois de suite qu'un tel constat est dressé, signe que le réchauffement climatique est bien présent. " Le mois écoulé, avec une moyenne de 15,30°C à la surface du globe, dépasse le record précédent d’octobre 2019 de 0,4°C " indique ainsi l’observatoire européen.

Des données qui sont loin de constituer une surprise pour Gonéri Le Cozannet, chercheur au BRGM à Orléans et co-auteur du sixième rapport du Giec. Ces records de chaleur vont se multiplier selon lui : " Pendant au moins la dizaine d’années qui vient on sait qu’on va continuer à battre des records tout le temps. L’enjeu est de stabiliser le réchauffement climatique aux débuts des années 2030. "

40 records de chaleur battus en Centre-Val de Loire en octobre

Les habitants de la région Centre-Val de Loire vont donc devoir s’habituer à des températures toujours plus élevées sur une période plus longue. C’est ce qu’a démontré la première quinzaine d’octobre. 40 records de chaleur ont été battus dans la région. 32,2 degrés ont par exemple été enregistrés, le 2 octobre, à Châteauroux, dans l'Indre.

Un mois auparavant, le 8 septembre, la région avait été placée en vigilance orange canicule. Une première à une date si tardive dans l’année. Autant d’évènements qui n’en seront peut-être bientôt plus. D’autant plus qu’il reste encore beaucoup à faire dans de nombreux secteurs pour freiner le réchauffement climatique : " Il y a des signaux négatifs. L’alimentation, l’agriculture, le transport et la consommation d’eau sont des secteurs où le constat des scientifiques n’a pas été pris en compte " s’inquiète Gonéri Le Cozannet. Ce dernier tempère cependant en nommant les progrès réalisés dans le développement des énergies renouvelables.

2023, année la plus chaude de l’histoire ?

Une chaleur qui n’est pas sans conséquences. Les épisodes et les alertes sécheresses se sont également multipliés. La situation de la Loire particulièrement inquiétante lui a valu d’être placée en état d’alerte renforcée. Encore plus récemment, les tempêtes Ciaran et Domingos ont rappelé que le réchauffement climatique n’était pas qu’une question de température.

Pour les plus optimistes, la multiplication de ces évènements météorologiques pourrait provoquer une prise de conscience générale. Elle serait en tout cas la bienvenue, car Copernicus alerte : " Plus que jamais, 2023 s’approche sur une année entière de la limite emblématique de l’accord de Paris. " Une limite fixée à 1,5°C. Elle pourrait être franchie dans les cinq prochaines années.

À une échéance plus courte, le record annuel de chaleur pourrait être battu cette année. C’est une " quasi-certitude " selon l’observatoire européen. 2023 serait alors sans aucun doute, l’année de tous les records.

L'actualité "" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité